Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Fin de l'aventure Bocuse d'or pour Matthieu Otto : "Quand vous mettez deux ans de votre vie entre parenthèses..."

jeudi 31 janvier 2019 à 1:48 Par Magali Fichter, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Besançon et France Bleu

Le Mosellan Matthieu Otto termine donc sixième du Bocuse d'or 2019, avec néanmoins le prix de la meilleure assiette pour l'équipe de France. La déception est grande pour le second de l'Auberge Saint-Walfrid, en larmes, ce mercredi soir, à Lyon.

Matthieu Otto entouré de ses proches
Matthieu Otto entouré de ses proches © Radio France - Magali Fichter

Lyon, France

Sixième sur 24, avec un prix spécial. C'est bien, mais trop peu pour l'équipe de France qui rêvait du Bocuse d'Or, ce mercredi soir, à Lyon. Le podium est 100% scandinave, l'or pour le Danemark, l'argent pour la Suède et le bronze pour la Norvège. Au sein de l'effectif tricolore, beaucoup de larmes ont coulé sur le maquillage bleu blanc rouge.

Matthieu Otto : "C'est la fin de deux ans d'aventures"

Pour le chef mosellan, candidat de la France, "cela reste un très beau concours, générateur d'émotions extraordinaires, et je remercie Monsieur Paul de l'avoir créé. A l'équipe de France de tirer les leçons pour dans deux ans. Pour moi, c'est la fin de deux ans d'aventures. Deux ans où l'on met sa vie entre parenthèses, ça crée forcément de l'émotion".

Romuald Fassenet, coach de l'équipe de France : "On n'a pas de regrets parce qu'on a fait le travail qu'on avait imaginé"

Le chef étoilé jurassien, qui a entraîné Matthieu Otto pendant deux ans, est "forcément déçu, parce que c'est beaucoup de travail, mais on n'a pas de regrets, parce qu'on a fait le travail qu'on avait imaginé. L'aventure était extraordinaire, ce sont des moments uniques (...) On a une petite maison dans le Jura, et on arrive à faire la coupe du monde avec des gens comme Matthieu et Louis ! Il manque toujours un petit quelque chose, mais il n'y a pas de regrets."

Louis de Vicari, commis de l'équipe de France : "Un honneur de représenter mon pays auprès de tous ces chefs"

Louis de Vicari, vingt ans, qui assistait Matthieu Otto, est "quand même très heureux d'avoir pu participer à ce concours. C'est un honneur d'avoir pu représenter mon pays auprès de tous ces chefs. On a quand même eu le prix de l'assiette ! Même si on visait plus haut, c'est déjà quelque chose de grand. J'espère que cela annonce de beaux présages pour la suite."