Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements en vigilance orange
Culture – Loisirs

En finale de la Coupe de France, les handballeurs de Dunkerque peuvent enfin faire briller leur saison

-
Par , France Bleu Nord

L'USDK affronte ce samedi 25 mai (à 21 heures) le club de Chambéry en finale de la Coupe de France de handball masculin, à l'AccorHotels Arena de Bercy. La marche est haute mais c'est l'occasion pour les Dunkerquois de finir en beauté une saison par ailleurs difficile en championnat.

Tom Pelayo encerclé par la défense de Chambéry lors du match de championnat du 15 mai perdu par Dunkerque (24-30). L'enjeu sera tout autre pour les Nordistes ce samedi en finale de la Coupe de France.
Tom Pelayo encerclé par la défense de Chambéry lors du match de championnat du 15 mai perdu par Dunkerque (24-30). L'enjeu sera tout autre pour les Nordistes ce samedi en finale de la Coupe de France. © Maxppp - Marc Demeure

Dunkerque, France

Ce samedi 25 mai, à partir de 21 heures, ils seront plus de 1000 supporters pour encourager le club de Dunkerque en finale de la Coupe de France à l'AccorHotels Arena de Paris. C'est à peine moins que les 1200 Chambériens attendus dans les travées de Bercy.

L' USDK dispute sa troisième finale de Coupe de France après une défaite en 2000 contre Montpellier et une victoire (qui avait ouvert leur palmarès au plus haut niveau) en 2011 face à... Chambéry, à l'issue d'une séance de tirs aux buts (25-25, 3 tab. à 2).

Les Savoyards arrivent à Paris en favoris

Mais cette année, le club du Nord ne rivalise pas avec les cadors du Championnat: actuellement dixième, Dunkerque connait sa plus mauvaise saison depuis l'an 2000. Si la Coupe de la Ligue s'est rapidement arrêtée pour l'USDK (face à l'ogre parisien), l'équipe de Patrick Cazal a su enchaîner les tours en Coupe de France.

Après avoir éliminé Rezé (club de troisième division), l'USDK s'est accroché face à Toulouse pour une victoire aux tirs aux buts. En quart de finale, Dunkerque a ensuite sorti Aix-en-Provence (6e du championnat), avant de disposer plus facilement de Nancy (2e division) en demi-finale.

Mais face aux Nordistes ce samedi, le club de Chambéry arrive avec de bien meilleures références: troisième du championnat Starligue, les Rhônalpins peuvent encore prétendre à la deuxième place.

De plus, lors des deux précédents tours de la Coupe de France, Chambéry a disposé de Nantes puis de Montpellier: rien de moins que les deux finalistes de la dernière Ligue des Champions.

La défaite de mercredi dernier: seulement du bluff ?

Les deux clubs se sont déjà affrontés dix jours avant la finale, dans la "Salle des Flandres": les Savoyards s'étaient imposés 30 à 24 dans une rencontre où, insiste Patrick Cazal, Dunkerque "ne voulait pas se dévoiler". Chambéry devait gagner pour espérer terminer deuxième du championnat, alors que les Nordistes, assurés du maintien, n'ont plus grand chose à espérer du  championnat.

Malgré tout le demi-centre Kader Rahim reconnaissait que les Rhônalpins les avaient "dominés de la tête et des épaules: si on les rejoue comme ça (ce samedi soir) sans mettre plus d’agressivité, ils referont le même match". Depuis l'USDK a su rectifier le tir ce mercredi 22 mai dans la salle de Tremblay en s'imposant 29 buts à 23.

Johannes Marescot avait fait très mal aux Dunkerquois lors de la victoire des Chambériens dans le Nord le 15 mai (24-30). Auteur de 7 buts, il sera à surveiller en finale de Coupe de France ce samedi - Maxppp
Johannes Marescot avait fait très mal aux Dunkerquois lors de la victoire des Chambériens dans le Nord le 15 mai (24-30). Auteur de 7 buts, il sera à surveiller en finale de Coupe de France ce samedi © Maxppp - Marc Demeure

Une place en Coupe de l' EHF 2019-2020 (la deuxième coupe d' Europe des clubs) est par ailleurs promise au club vainqueur: si Chambéry vise plus haut via le championnat qui peut encore lui offrir la Ligue des Champions, les Nordistes jouent aussi ce samedi soir leur seule chance de retrouver les soirées européennes, cinq ans après leur beau parcours en Ligue des Champions.