Culture – Loisirs

Finies les semaines boulistes dans les communes de Vaucluse ?

Par Yacine Sahnoune et Jean-Pierre Burlet, France Bleu Vaucluse mardi 9 août 2016 à 10:18

Le comité départemental de la pétanque menace de lever son agrément envers certaines associations sportives vauclusiennes.
Le comité départemental de la pétanque menace de lever son agrément envers certaines associations sportives vauclusiennes. © Maxppp - PHOTOPQR/NICE MATIN

Le comité départemental de la pétanque et du jeu provençal veut interdire aux mairies de Vaucluse d'organiser des concours de boules en dehors des fêtes votives.

Le conflit est ouvert entre les mairies de Vaucluse et le comité départemental de la pétanque. Ce dernier souhaite interdire aux municipalités d'organiser des semaines boulistes et autres concours de boules en dehors des fêtes votives. Pour le comité, ces événements viennent concurrencer les compétitions organisées par la fédération.

Respecter le code

Dans un code qui date de 1998, le comité s'est pourtant mis d'accord avec l'association des maires de Vaucluse pour organiser des concours de boules uniquement pendant les fêtes votives. Pas question donc, d'organiser une semaine bouliste qui dure après la fête votive. C'est pourtant le cas à Bédoin ou à Mazan, par exemple.

"Les communes déclarent trois voire 4 jours de fête votive, et en face on trouve des associations sportives qui veulent faire une semaine bouliste ! Nous levons donc l'agrément à ces associations boulistes" Michel Coste, président du comité départemental de la pétanque.

Michel Coste, président du comité départemental de la pétanque en Vaucluse.

Menacés "des pires malheurs" 

Les communes voient cette mesure d'un mauvais œil. "Nous sommes surpris", déclare Luc Reynard, le maire de Bédoin. En prolongeant les concours de pétanque au-delà de la durée des fêtes votives, "l'objectif est d'attirer du monde et de permettre à chacun de s'amuser. Le comité départemental de pétanque écume les concours et menace les municipalités des pires malheurs".

Luc Reynard, maire de Bédoin.

Partager sur :