Culture – Loisirs

Foire gastronomique de Dijon : une 85e aux accents chiliens

Par Arnaud Racapé, France Bleu Bourgogne mardi 20 octobre 2015 à 17:46

Le hall de la gastronomie en 2014
Le hall de la gastronomie en 2014 © Radio France - P. Maupetit

La foire internationale et gastronomique de Dijon fêtera ses 85 printemps en automne, du 30 octobre au 11 novembre. Deux semaines de dégustations, de concours culinaires, mais aussi de bonnes affaires, avec pas moins de 580 exposants de la région, sans oublier le pays hôte de l'édition : le Chili.

La 6e Foire de France par son affluence (175.000 visiteurs en 2014) promet à nouveau de rallier les Bourguignons à la cause gastronomique de leur région. Et promet aussi de créer du business : car même après 85 années d'existence, la foire se porte très bien sur le plan économique. 

Le chiffre d'affaires réalisé par les exposants est de 36 million d'euros

Elle demeure le premier événement commercial de Bourgogne, et peut compter sur un public fidèle, gourmet, et prêt à mettre la main à la poche, comme le confirme Jean Battault le président de Dijon Congrexpo qui organise et accueille la foire : "le chiffre d'affaires réalisé par les exposants et d'après notre appréciation de 36 millions d'euros. Ce n'est pas neutre. C'est pour cela que la foire de Dijon est recherchée par les exposants, comme étant la première de France en terme de rapports visitorat-exposants et chiffre d'affaires-exposants."

Portée par la future Cité de la Gastronomie et le classement des climats de Bourgogne à l'Unesco, la Foire est aussi un moment de partage entre les bourguignons et les gardiens de leur gastronomie : "c'est un moment incontournable. Les gens s'y retrouvent quels que soient leur âge, leurs origines géographique ou socio-professionnelle. C'est un grand moment de communion, ce qui fait toute la noblesse de cette manifestation. La foire est le lieu historique de la promotion de la gastronomie, de l'art de vivre, et des vins de Bourgogne."

Le Chili, invité de marque de la 85e édition

Côté nouveauté, comme depuis deux ans, la foire met à l'honneur un pays hôte, grand producteur de vin. Après l'Afrique du Sud et le Portugal, le Chili est l'invité de l'édition 2015. Un pays encore méconnu, aux contrastes et à la diversité extraordinaires, tant sur le plan géographique que gastronomique. Il est accessoirement l'un des principaux producteurs de vin au monde. Cécile Lacroute, la représentante de l'Office de Tourisme du Chili en France,  se réjouit d'avance : "Ça permettra au grand public de découvrir la diversité incroyable qu'offre cette destination. Le CHili possède à la fois le désert le plus aride au monde (Atacama, ndlr), mais aussi des glaciers en Patagonie, sans oublier bien sûr la région centrale avec Santiago et les vignobles. La petite cerise sur la gâteau c'est 'île de Pâques qui appartient au Chili." 

Un lien fort entre Chili et Bourgogne

Grand exportateur de vin avec près de 13 millions d'hectolitres produits chaque année, le Chili a toute sa place en Bourgogne, il sera d'ailleurs au cœur de la  3e édition du Salon Vinidivio, où 80 vins chiliens seront représentés. "En France, le vin chilien commence à être connu avec notamment le Carmenère, cépage emblématique du Chili, mais aussi le Cabernet Sauvignon, le Merlot ou encore le Riesling."

Les liens sont d'ailleurs très forts entre le Chili et la Bourgogne : un accord de coopération a été scellé en mai 2009 avec la région du Maule lors d'une visite en France de la Présidente chilienne Michelle Bachelet, qui est elle-même descendante de Louis-Joseph Bachelet, viticulteur de Chassagne-Montrachet. De nombreuses familles viticoles bourguignonnes ont d'ailleurs tenté leur chance dans le Nouveau Monde durant la deuxième moitié du XIXe siècle.

Enfin, pour attirer les foules, la foire pourra compter sur ses nouveautés 2015 : le très attendu concours de tarte au citron meringuées ou encore les tout premiers trophées de la gastronomie et des vins de Côte-d'Or.