Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Food Trucks Festival : loin des clichés sur la malbouffe

-
Par , France Bleu Poitou

27 food trucks ont accueilli des milliers de curieux ou de convaincus, ce weekend, à Poitiers. Le but du festival : faire découvrir cette manière de cuisiner qui ne cède rien sur la qualité des produits.

27 food trucks sont présent pour cette deuxième édition
27 food trucks sont présent pour cette deuxième édition © Radio France - Lisa Melia

Poitiers, France

"Nous proposons des hot dogs", annonce Hélène, propriétaire du food trucks "Le Petit Cul de Paille". A priori, pas de la nourriture très saine... sauf si on va voir dans le détail : saucisse 100% veau, pain brioché bio, ketchup et moutarde à l'anglaise, fait maison. Pour Hélène, c'est ça, l'esprit food trucks : "des choses bonnes et rapides à manger, mais avec des produits de qualité." Le Petit Cul de Paille a réduit sa carte pour le festival, mais en temps normal, ils proposent aussi des salades vegan, des plats à base de riz et de légumes.

Le Petit Cult de Paille - Radio France
Le Petit Cult de Paille © Radio France - Lisa Melia

Parmi les 27 food trucks présents à l'Îlot Tison, à Poitiers, certains font dans le traditionnel burger-frites, tandis que d'autres osent les fruits de mer, la gastronomie vietnamienne, japonaise ou mexicaine. 

Jenifer s'est spécialisée dans le bokit, le sandwich traditionnel guadeloupéen. "C'est gras, reconnaît en riant la jeune femme, mais bien sûr il ne faut pas en manger tous les quatre matins ! Et puis nos produits sont frais, locaux et on essaye de faire des plats sains, des associations de goût intéressantes."

Pour Frédéric Brousse, l'organisateur du Food Trucks Festival, le genre a gagné ses lettres de noblesse et de plus en plus de consommateurs y adhèrent.

"D'abord, notre cuisine est ouverte, les clients voient ce que l'on cuisine et comment. Ensuite, c'est bon, ce sont des produits de qualité. Le but du festival est de dire aux gens : venez voir ! Vous vous rendrez compte vous-même que ce n'est pas de la malbouffe."

En septembre dernier, quinze camionnettes avaient participé à l’événement. Ce printemps, elles étaient 27. Signe de la diversité de l'offre, selon Frédéric Brousse. 

Reportage au Food Trucks Festival 86