Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

De nouvelles fouilles archéologiques aux arènes de Nîmes

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Depuis ce mercredi, des employés municipaux déblaient les trappes d'accès aux sous-sols des arènes de Nîmes. Des archéologues de l'INRAP arrivent lundi prochain pour étudier la circulation de l'eau sous l'amphithéâtre. Le chantier devrait durer jusqu'à la fin du printemps.

Sous le barnum se trouve l'accès aux sous-sols des arènes.
Sous le barnum se trouve l'accès aux sous-sols des arènes. © Radio France - Arnaud Roszak

Nîmes, France

Dans quelques jours, de nouvelles fouilles vont commencer aux arènes. Les employés municipaux déblaient les trappes d'accès aux sous-sols et dès lundi prochain, des archéologues de l'INRAP seront présents sur le chantier. L'objectif de l'opération est d'étudier le système d'évacuation des eaux sous l'amphithéâtre, notamment dans la salle en forme de croix, située sous la piste. Cette partie des arènes, peu étudiée depuis sa découverte au XIXe siècle, est très exposée aux effets de la pluie.

La salle cruciforme est régulièrement inondée

La nappe phréatique se situe juste en dessous de cette zone. "Lorsqu'il y a de fortes intempéries, la nappe se gonfle et parfois, il arrive qu'elle inonde complètement la salle en forme de croix", explique Daniel-Jean Valade, adjoint à la culture à la mairie de Nîmes. Les architectes romains avaient fait attention à ce problème il y a 2000 ans, lors de la construction des arènes. Mais les modifications au fil du temps ont abîmé le système d'évacuation des eaux.

En tout, six archéologues de l'INRAP vont travailler sur ce chantier jusqu'au printemps. Le coût total du projet est estimé à plus de 400.000 euros.

Choix de la station

France Bleu