Culture – Loisirs

François Hollande inaugure les jardins à la française de Chambord

Par Valentine Letesse, France Bleu Orléans lundi 20 mars 2017 à 6:00

François Hollande visite les nouveaux jardins à la française du Château de Chambord.
François Hollande visite les nouveaux jardins à la française du Château de Chambord. © Radio France - Valentine Letesse

Le président de la République, François Hollande, s'est rendu dans le Loir-et-Cher ce dimanche, pour inaugurer les jardins à la française du Château de Chambord. Accompagné de la ministre de la Culture, Audrey Azzoulay, le président a rappelé sa volonté de protéger cet édifice.

Des cerisiers à fleurs et des tilleuls des bois ont remplacé les traditionnels marronniers des jardins de Chambord. Le buis a laissé place au thym et au fusain du Japon. À travers les mailles d'arbres, le président de la République redécouvre, entouré d'une nuée de journalistes, les jardins de "cette fierté nationale", où "chacun se souvient, avoir été emmené étant enfant, puis ensuite comme parent, avoir conduit ses propres enfants ici" a déclaré François Hollande lors d'une allocution.

"Le domaine national de Chambord est sous la protection de l'Etat, et donc sous ma protection." - François Hollande, le président de la République.

Les nouveaux jardins amènent une nouvelle perspective sur la face Nord du Château de Chambord. - Radio France
Les nouveaux jardins amènent une nouvelle perspective sur la face Nord du Château de Chambord. © Radio France - Valentine Letesse

Un travail titanesque

Six hectares et demi, 600 arbres, 6000 mètres cube de terres déplacées, 6000 fusain du Japon plantés, 9000 thym, 12 000 vivaces, sans compter la pelouse et l'arrosage. Le tout en 3 mois. Le travail abattu par les paysagistes et les jardiniers impressionnent. Près du président de la République, se tient l'un des hommes qui a contribué à la renaissance de ce jardin du XVIII siècle. Jean-Marc Sipan, dirigeant de la société J. Richard à Orléans. "Ce qui est très bien c'est que c'est une fierté qui est partagée par les salariés de l'entreprise qui ont réalisé ce jardin et par l'ensemble de l'entreprise. Aujourd'hui il y a une reconnaissance de leur savoir-faire." raconte M. Sipan.

"On a l'habitude de chantiers importants, par contre avec un prestige comme ça, on en fait pas souvent dans sa vie." Jean-Marc Sipan, dirigeant de J. Richard à Orléans.

Mécénat et Terrorisme

Dans son discours, le président de la République a notamment rappelé l'importance de protéger notre patrimoine culturel en ces temps troublés. "Les monuments sont irréductibles à l'enfermement idéologique. Ils affirment la dignité, le travail de l'homme qui construit lui-même sa destinée." L'art, le patrimoine français et donc le Château de Chambord, sont aussi les cibles du terrorisme. "C'est sans doute la raison qui conduit, hélas, un certain nombre de fanatiques à détruire les œuvres de l'humanité, le patrimoine, parce qu'ils sont conscients que, chaque fois qu'il y a une lumière qui vient du travail des hommes, c'est en contradiction avec leur vision effrayante du monde" a poursuivi François Hollande.

Des broderies historiques ont été retracées dans les pelouses des jardins de Chambord. - Radio France
Des broderies historiques ont été retracées dans les pelouses des jardins de Chambord. © Radio France - Valentine Letesse

Après de multiples remerciements à Stephen Schwarzman, le donateur américain des 3,5 millions d'euros pour réaliser ces travaux, le chef de l'État a ajouté, que la mobilisation du gouvernement est aussi nécessaire, en cas de catastrophe naturelle, comme ce fût le cas pour les jardins de Chambord l'an passé. Une conférence des donateurs du monde entier en vue de sauver le patrimoine mondial menacé se tiendra lundi, a rappelé François Hollande.