Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : FRANCOFOLIES 2019

François Hollande se livre en chansons et avec humour aux Francofolies

-
Par , France Bleu La Rochelle

Quatre personnalités participent à l'événement "j'ai la mémoire qui chante" en marge des Francofolies de la Rochelle. François Hollande était le premier à se livrer ce jeudi, autour de chansons qui l'ont marqué. L'ancien président de la République n'a pas pu s'empêcher de faire un peu d'humour.

François Hollande et Eric Fottorino
François Hollande et Eric Fottorino © Radio France - Sonia Ghobri

La Rochelle, France

"La chanson fait partie de notre univers, j’ai toujours aimé la chanson, la chanson française en particulier, elle a toujours accompagné ma vie". François Hollande ne pouvait donc pas décliner l’invitation des Francofolies à participer au nouvel événement « j’ai la mémoire qui chante », en marge du festival. 

Quatre personnalités,  Michel Houellebecq, Jean Teulé, Fanny Ardand et donc l’ancien président de la République viennent à la Rochelle, chacun leur tour jusqu'à dimanche, pour se confier devant un public sur des chansons qui les ont marqués.

François Hollande à la Rochelle  - Radio France
François Hollande à la Rochelle © Radio France - Sonia Ghobri

François Hollande est le premier à s'être confié. Il s’est d’abord offert une balade dans les rues de la Rochelle, une ville qu’il connaît bien, " je n'ai plus l'occasion de revenir à La Rochelle aussi régulièrement, ça m'a manqué donc je me suis dit à défaut de ne plus y venir au mois d'août je vais y venir en juillet". Ironiquement, François Hollande fait allusion aux universités d’été du parti socialiste. L'an dernier, il a décliné l'invitation du PS. 

Dans la rue, il a échangé rapidement avec des passants, il a pris quelques selfies.

François Hollande aux Francofolies de la Rochelle - Radio France
François Hollande aux Francofolies de la Rochelle © Radio France - Sonia Ghobri
François Hollande a échangé avec des passants dans les rues de la Rochelle - Radio France
François Hollande a échangé avec des passants dans les rues de la Rochelle © Radio France - Sonia Ghobri

François Hollande s’est donc replongé dans ses albums plus ou moins récents. Il a sélectionné six chansons. "Ce sont des chansons qui ont compté pour moi, qui, à un moment dans ma vie ont suscité soit une réflexion soit un engagement, soit une émotion. Donc je voulais restituer des chansons. Pas toutes, on m’en a demandé que six, ma vie est assez longue maintenant".

Des chansons tristes et mélancoliques 

La musique était une nécessité à l’Elysée, explique François Hollande  : "Quand il y a des moments difficiles, quand il y a des épreuves vous avez besoin de retrouver des émotions, d’être face à vous-même, de revenir à ce qui vous transporte. Oui, j’ai beaucoup écouté de chanson. Et des chansons tristes parce que parfois c’était dur". 

François Hollande a choisi six chansons plutôt tristes et/ou mélancoliques. Et à travers chacune d'elle, il a délivré avec humour, un message politique. 

Humour et règlement de comptes 

François Hollande avait des messages politique à faire passer. D'abord avec son premier choix de musique : "Douce France", la chanson de Charles Trénet reprise par le chanteur algérien Rachid Taha (du groupe carte de séjour) en 1985. Ce choix pour rappeler son combat contre l'extrême-droite. François Hollande a évoqué la Marche des Beurs et il n'a pas contredit Eric Fottorino du 1 hedbo lorsque ce dernier souligne que "ces marcheurs-là lui avaient causé beaucoup moins de soucis". 

"Vous serez toujours rattrapé par la marée ... y compris en marchant"

Sans jamais le citer, François Hollande fait une allusion à peine sous-entendue à Emmanuel Macron lorsqu'il évoque la chanson "la mémoire et la mer" de Léo Ferré. "Le sens de cette chanson c'est qu'on n'échappe ni à son destin ni à sa mémoire. Et elle vous ramène toujours à ce que vous êtes, vous serez toujours rattrapé par la marée ... y compris en marchant". Un petite phrase qui a suscité immédiatement des rires dans la salle. 

Certains membres du parti socialiste n'ont pas été épargnés non plus. Avec "j'ai demandé à la lune" du groupe Indochine, François Hollande revient sur les paroles de la chanson : "je lui ai montré mes brûlures".  "La vraie brûlure est la trahison", tient à préciser l'ancien Président. 

On pense là à Jérôme Cahuzac, le ministre chargé de lutter contre la fraude fiscale qui cachait lui-même son argent en Suisse. Cette révélation avait entaché la promesse du Président Hollande d'avoir un gouvernement irréprochable. "La vraie brûlure est le manquement à l'honnêteté, à la parole. Chacun sait ce que le scandale peut représenter, pour moi ça c'est une brûlure, qui ne correspond pas à mon éthique. D'être déçu par une personne en qui j'avais confiance".  

"Avant la haine", l'histoire du PS ? 

Enfin, selon François Hollande "Avant la haine" d'Alex Beaupin, l'histoire d'une rupture amoureuse, est la chanson qui résume le mieux l'histoire du parti socialiste. 

Et lorsque l'on demande à François Hollande quelle chanson lui donne "la pêche" le matin, il répond sans hésiter "du courage" de la Grande Sophie. Des mots que beaucoup lui ont répété pendant son quinquennat explique t-il. La Grande Sophie sera d'ailleurs en concert aux Francofolies de la Rochelle samedi à 18 heures.