Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une fréquentation touristique estivale en hausse dans le massif des Vosges

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

L'épidémie de coronavirus a favorisé un tourisme nature de proximité. Riche en espaces préservés et parsemé de nombreux lacs, le massif vosgien a vu sa fréquentation progresser cet été. Moins d'étrangers et plus de régionaux.

Pédalos sur le lac de Longemer
Pédalos sur le lac de Longemer © Radio France - Hervé Toutain

"Une très bonne surprise dans le contexte épidémique que nous connaissons" se félicite Bruno Poizat. Le directeur de l'Office de tourisme des Hautes-Vosges parle d'une hausse de la fréquentation de 10 à 20% selon les secteurs et par rapport à l'été 2019. Des estivants français  à 80% avec une croissance forte des régionaux, +7% d'Alsaciens et + 13% de Lorrains. La clientèle traditionnelle parisienne et nordiste a également répondu présente. Beaucoup moins d'étrangers en revanche avec un repli de l'ordre de 15%. 

Un tourisme de proximité qui a surtout profité aux gîtes, hébergements de plein-air et accueil à la ferme. "Après le confinement, les gens avaient besoin de vert de calme et d'authenticité, loin des grands rassemblements" constate encore Bruno Poizat.  Des formules familiales ou individuelles à l'exclusion des groupes et des voyages organisés jugés trop compliqués ou insuffisamment sécurisés.  

Dans la plaine vosgienne en revanche, la fréquentation touristique accuse une baisse de 25% au mois de juillet et de près de 10% au mois d'août. "Nous nous attendions à bien pire" relativise Charlotte Buglier. La responsable de l'Office de tourisme de Contrexeville constate elle aussi une forte fréquentation des régionaux au détriment des étrangers et des estivants d'Ile de France. Là encore un tourisme familial ou individuel avec cet été une forte présence de camping-cars.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess