Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Fusion suspendue entre le Granit à Belfort et MA scène nationale à Montbéliard

samedi 2 février 2019 à 20:27 Par Mélanie Kuszelewicz, France Bleu Belfort-Montbéliard

Il n'y aura pas de fusion entre les deux scènes nationales du Granit à Belfort et de MA scène nationale à Montbéliard. Le comité de tutelle s'est réuni vendredi 1er février et aucun accord n'a été trouvé pour le rapprochement complet des deux théâtres.

Damien Meslot, président du Grand Belfort et Florian Bouquet, président du conseil départemental du Territoire de Belfort ont tenu à expliquer la suspension de fusion ce samedi.
Damien Meslot, président du Grand Belfort et Florian Bouquet, président du conseil départemental du Territoire de Belfort ont tenu à expliquer la suspension de fusion ce samedi. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Franche-Comté, France

La fusion entre le Granit à Belfort et MA scène nationale à Montbéliard est suspendue. La décision a été prise vendredi soir lors de la réunion du comité de tutelle. Aucun accord entre Montbéliard et Belfort n'a été trouvé. 

Ce beau projet initié par l'État avait pour objectif d'augmenter le rayonnement des deux théâtres de l'aire urbaine. Si la fusion avait eu lieu, ils seraient devenus la cinquième scène nationale. Mais les principaux acteurs économiques (le Pays de Montbéliard, la ville de Montbéliard et le département du Doubs d'un côté, et le Grand Belfort et le département du Territoire de Belfort de l'autre côté) n'ont pas réussi à s'entendre sur plusieurs points. 

Nombreuses dissensions 

Selon Marie-Noël Biguinet, maire de Montbéliard "les esprits ne sont pas prêts" pour cette fusion. Elle ajoute : " Nous avons posé les bases d'un futur travail ensemble, aujourd'hui c'est une suspension des propositions et puis on verra plus tard."

Le déséquilibre financier entre les deux structures est trop important selon la maire de Montbéliard. Montbéliard, qui verse 679 000 euros de plus que Belfort dans sa scène nationale a souhaité avoir plus de représentants au conseil d'administration issu de la fusion. Les élus du Pays de Montbéliard ont également demandé à Belfort d'injecter 500 000 euros supplémentaires dans le projet. Mais cette demande a été déclinée par les élus du Grand Belfort. De plus aucun accord n'a été trouvé sur l'emplacement du siège social. 

Recrutement d'un nouveau directeur au Granit 

À ces questions épineuses, s'additionne l'inquiétude du personnel du Granit. Les salariés de la scène belfortaine naviguent à vue depuis l'automne sans directeur. 

Sur ce point, Florian Bouquet, président du conseil départemental du Territoire de Belfort se veut rassurant : "Nous avons souhaité qu'un nouveau directeur soit très rapidement recruter pour le Granit afin de rassurer le personnel et que le public bénéficie d'une programmation de qualité les deux prochaines saisons" affirme-t-il.  

Retour à la case départ 

Finalement chaque scène aura son propre directeur et sa propre programmation. À Montbéliard, MA scène nationale conserve son directeur Yannick Marzin, nommé en 2017, et se concentre sur la création d'une nouvelle scène à destination des jeunes publics à l'espace Jules Verne à la Petite Hollande. Ce projet devrait voit le jour à l'automne 2019. 

La coopération entre les deux scènes doit se poursuivre mais la fusion complète entre les deux villes sur ce projet culturel n'est pas attendu avant plusieurs années.