Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Gaël Perdriau : "On a les capacités d'accueillir un grand départ du Tour de France à Saint-Étienne"

mercredi 7 mars 2018 à 11:03 Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire

Invités de France Bleu Saint-Étienne Loire ce mercredi matin, Christian Prudhomme, Gaël Perdriau et Thomas Voeckler. Au programme la course du jour avec le contre-la-montre de Paris-Nice, mais aussi l'avenir du cyclisme à Saint-Étienne et ce rêve d'accueillir un grand départ du Tour de France.

Thomas Voeckler, Gaël Perdriau et Christian Prudhomme aux micros de France Bleu Saint-Étienne Loire.
Thomas Voeckler, Gaël Perdriau et Christian Prudhomme aux micros de France Bleu Saint-Étienne Loire. © Radio France - Olivier Roché

Saint-Étienne, France

La 4e étape de Paris Nice passe ce mercredi par Saint-Étienne, une arrivée dans le Chaudron est prévue pour le plus grand bonheur de la ville et de son maire Gaël Perdriau. Ce jour est une démonstration supplémentaire de la capacité de Saint-Étienne à accueillir des courses cyclistes. L'ambition pour Saint-Étienne est même d'accueillir à terme un grand départ du tour de France. 

"Ce dont je suis convaincu, c'est qu'on en a les capacités" a rappelé Gaël Perdriau, devant Chistian Prudhomme, le directeur d'ASO qui organise Paris Nice et le Tour. "Nous avons organisé l'euro 2016, nous avons fini d'ailleurs deuxième ville pour l'UEFA avec un grand engouement populaire et une capacité des équipes municipales, des associations et une population qui répond toujours à l'appel, il ne manque rien" poursuit le maire de Saint-Étienne.

"Je vais dépanner Christian Prudhomme sur ce sujet" ironise alors Thomas Voeckler, parrain de Paris Nice 2018 : "Je sors tout juste de ma carrière cycliste, s'il y a une chose que j'ai bien compris c'est que Christian doit toujours répondre à ces questions parce que tout le monde a envie d'avoir le Tour, c'est un sport itinérant, les organisateurs essayent de faire plaisir à tout le monde sur dix ans, mais c'est vrai que c'est peut-être un peu plus long qu'un mandat." L'enjeu est effectivement aussi là pour le maire de Saint-Étienne, alors que les élections municipales auront lieu en 2020.