Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Game of Thrones : pourquoi un tel succès ?

-
Par , France Bleu

La série imaginée par l'écrivain américain George R.R. Martin s'est achevée avec la diffusion d'un ultime épisode dans la nuit du dimanche 19 au lundi 20 mai. La saga défraie la chronique depuis huit ans et cumule les records d'audience. Pourquoi un tel succès ? Décryptage en sept points.

La première affiche de Game Of Thrones
La première affiche de Game Of Thrones - HBO

Une série qui ne prend pas son public pour des idiots

Game of Thrones (GoT), c'est d'abord la conquête d'un trône : le trône de fer qui permet de régner sur le royaume des 7 couronnes, celui de Westeros. Quatre familles se le disputent : les Stark de la forteresse de Winterfell dans la province du Nord ; Les Lannister, les plus fortunés ; les Barateon qui règnent sur les terres de l'Orage ; les Targaryen, maîtres du feu et des dragons. Entre eux se déploient des jeux de pouvoir, de diplomatie et de manipulation avec des alliances et des traîtrises qui font tout le sel de GoT.  Les intrigues sont riches et il vaut mieux éviter d'aller chercher quelque chose dans la cuisine pendant un épisode, on risque de rater un élément important de l'intrigue.

Des personnages foisonnants

Dans cette série, pas de personnage principal dont on suit les aventures tout au long de la saga mais une multitude de héros potentiels dont on suit avec passion les différents arcs narratifs. Potentiels car aucun n'est exempt d'une part d'ombre. Les personnages sont complexes et une figure attachante peut se révéler incapable de maîtriser sa colère et sa volonté de vengeance. Dans GoT, le manichéisme est interdit. 

L'affiche de la saison 4 met en lumière le côté sombre de chacun des personnages - Aucun(e)
L'affiche de la saison 4 met en lumière le côté sombre de chacun des personnages - HBO

Une série (presque) féministe

Autre aspect important, dans GoT, les femmes mènent la danse. Daenerys, la mère des dragons de la maison Targaryen, Cersei Lannister, la reine impitoyable, Arya Stark, la brindille guerrière, Mélissandre, la sorcière rouge... les personnages féminins ont des rôles décisifs. Elles éclipsent même les hommes à certains moments de la saga. Mais un point commun entre tous, les acteurs qui les incarnent sont tous très agréables à regarder et sont depuis le début de la série, devenus des stars !

Aucun tabou

La violence est l'une des caractéristique de GoT et comme le sexe, elle se passe en gros plan, sans filtre : décapitations, massacres, viols, empoisonnements, rien n'est épargné au spectateur. Un choix scénaristique qui n'est pas gratuit (même si les scènes de sexe s'étendaient peut-être un peu plus que de raison dans les premiers épisodes) car il traduit la violence humaine : selon George R.R. Martin gommer cette violence reviendrait à nier que les pires horreurs de l'histoire n'ont pas été commises par des forces des ténèbres (comme les Marcheurs blancs et leur chef, le Roi de la Nuit) mais bel et bien par les Hommes.

Daenerys, la mère des dragons - Aucun(e)
Daenerys, la mère des dragons - HBO

Des décors et des costumes spectaculaires

Un soin particulier est apporté au décorum. Que ce soit les décors ou les costumes, ils ont eux aussi une fonction dans l'histoire. Les choix de couleurs, des costumes, des coiffures etc. ont du sens, ils sont d'ailleurs guettés par les fans comme porteurs d'informations sur les intrigues à venir. Les décors eux, sont somptueux : GoT est tourné dans des endroits réels, de l'Irlande du Nord au Maroc en passant par l'Islande ou la Croatie, à Dubrovnic. Transformés en studio avec des effets spéciaux, ils ont néanmoins générés une nouvelle manne touristique pour tous ces endroits : le circuit officiel Game of Thrones. 

Les costumes et le trône de fer ont fait l'objet d'une exposition itinérante dans le monde entier - Maxppp
Les costumes et le trône de fer ont fait l'objet d'une exposition itinérante dans le monde entier © Maxppp - Liam McBurney

Des répliques cultes

Les fans se reconnaissent facilement entre eux avec des clins d’œil échangés autour de phrases type "Winter is coming". Comme ce "l'hiver arrive", de nombreuses répliques ont des doubles sens qui se dévoilent au cours des différentes saisons. Si vous aussi, vous voulez jouer les personnes averties, n'hésitez pas à lancer "You know nothing, Jon Snow" (tu ne connais rien, Jon Snow) à celui qui n'a pas vu la dernière saison ou encore mieux, à dégainer un "Valar Morghulis" à vos interlocuteurs (du Haut-Valyrien, une langue inventée pour GoT qui signifie "Tout homme doit mourir"). Et achevez votre interlocuteur avec cette phrase de Daenerys : "Tous les hommes doivent mourir, mais nous ne sommes pas des hommes".

Une machine à émotions

Au final, GoT est une usine à émotions d'autant que contrairement à de nombreuses autres séries, les auteurs n'hésitent pas à tuer les personnages que les téléspectateurs préfèrent. Personne n'est à l'abri. Avec des morts certaines fois horribles. Dans GoT, on passe sans arrêt du dégoût à l’excitation, de la fascination à l'effroi, de la joie à la tristesse : un carrousel d'émotions qui ne laisse personne de marbre.