Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Gannat : Paléopolis sort ses griffes et enregistre une hausse de fréquentation

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Ses animations, expériences et autres ateliers conquièrent de plus en plus de monde. Il y a eu 10% de visiteurs en plus à la "Colline aux dinosaures" en 2019.

Paléopolis enregistre une hausse de 10% de fréquentation en 2019.
Paléopolis enregistre une hausse de 10% de fréquentation en 2019. © Radio France - Léo Corcos

Gannat, France

"J'aime les dinosaures !" s'exclame Evan. Le petit garçon de 5 ans, assis sur un tractopelle, est très occupé. "Je cherche des oeufs de dinosaures ! J'en ai trouvé deux !", continue-t-il en riant. Pas très loin, sa maman le surveille. Cette touriste vient pour la première fois à Paléopolis. "J'en ai entendu parler au camping. Les enfants voulaient voir les dinosaures, et je leur avais promis", sourit-elle. 

L'atelier de fouilles, avec, au premier-plan, la pelle pour chercher les oeufs de dinosaures... - Radio France
L'atelier de fouilles, avec, au premier-plan, la pelle pour chercher les oeufs de dinosaures... © Radio France - Léo Corcos

Jean-Luc et sa compagne sont eux aussi touristes, et ils sont tombés complètement par hasard sur Paléopolis, alors qu'ils prenaient la route vers Clermont-Ferrand. "On ne connaissait pas, on n'en avait jamais entendu parler, et puis sur la route, on a vu un panneau." Jean-Luc, en fan de Jurassic Park, a tout de suite sauté sur l'occasion. "Voir des dinosaures est toujours intéressant. _C'est un peu notre enfance_, nous sommes de jeunes enfants, et on a envie d'y replonger !" s'exclame-t-il en riant. "Il croit vraiment trouver un oeuf de dinosaure pour le couver dans le jardin...", ajoute sa femme, taquine. 

Les dinosaures sont présents dès l'entrée du parc. - Radio France
Les dinosaures sont présents dès l'entrée du parc. © Radio France - Léo Corcos

La fréquentation quotidienne double en été

Nombreux sont les touristes qui viennent faire grossir le contingent de visiteurs du parc à thème paléontologique. Et spécialement en été : quand, dans la majeure partie de l'année, Paléopolis tourne à 300 visiteurs par jour, il passe à 600 en été. Le bouche à oreille, ou même, donc, le hasard, font le reste. La réputation de ce parc, qui n'a pourtant que six ans (il a été ouvert en 2013), s'est ancrée, aux côtés, notamment, d'un autre parc bien connu en Auvergne-Rhône-Alpes, Vulcania. Et les résultats sont probants : une hausse de 10% de sa fréquentation en 2019.

Les dinosaures sont bien en place dans le parc. - Radio France
Les dinosaures sont bien en place dans le parc. © Radio France - Léo Corcos

Un beau retournement de situation, quand on sait que, il y a trois ans, le parc connaissait de grosses difficultés financières. Vincent Salesse, le directeur, arrivé pour gérer ce déficit d'exploitation, s'en réjouit. "L'ascension a été progressive, facile à maîtriser, elle est due aux investissements faits. _Les retours sont très bons_, les enquêtes de satisfaction aussi, tout le monde est content de son passage ici. Le bouche à oreille fonctionne à plein régime."

"Notre objectif cette année est d'atteindre 40000 visiteurs" - Vincent Salesse, directeur de Paléopolis

La Galerie des Découvertes, pour tout savoir sur les géants disparus. - Radio France
La Galerie des Découvertes, pour tout savoir sur les géants disparus. © Radio France - Léo Corcos

Fort d'un thème fédérateur, le patron du parc est aussi satisfait de sa stratégie. "On a eu la bonne idée de conserver tout l'aspect scientifique et éducatif. Les enfants et familles repartent avec des messages, ce n'est pas du loisir idiot. On apprend tout en s'amusant : les ateliers, tout au long de la journée, permettent d'aborder les thèmes du moulage, de l'art pariétal, des fouilles. _Notre grande chance, c'est d'avoir su plaire à toutes les tranches d'âge_."

Les dinosaures veillent sur le parc. - Radio France
Les dinosaures veillent sur le parc. © Radio France - Léo Corcos

"A terme, on peut avoir des ambitions assez fortes. Ce parc est en train d'atteindre une vitesse de croisière très intéressante" - Vincent Salesse

Vincent Salesse a même déjà quelques idées pour entretenir cette courbe ascendante et faire revenir les clients. "Les trois prochaines années vont être importantes. Nous allons bénéficier de crédits importants, et la Région va nous aider aussi. On va continuer sur la _technologie_, notamment la réalité virtuelle et la réalité augmentée. On va aussi se diversifier un peu : on l'a déjà fait avec l'exposition sur les géants disparus, qui connaît un gros succès, et on va partir sur les animaux disparus."

Choix de la station

France Bleu