Culture – Loisirs

Gergovie : les fouilles révèlent une place dallée de 3000 m²

Par Juliette Micheneau, France Bleu Pays d'Auvergne jeudi 25 août 2016 à 14:35

Une place de 120 mètres de long sur 25 mètres de large a été découverte au cœur de la ville gauloise de Gergovie.
Une place de 120 mètres de long sur 25 mètres de large a été découverte au cœur de la ville gauloise de Gergovie. © Radio France - Juliette Micheneau

Après la découverte, l'an dernier, de la porte principale de Gergovie, ce nouvel été de fouilles a révélé une place centrale de quelques 3000 m².

Face à cette porte monumentale de 7 mètres de large, on se sent tel Jules César, qui mentionne son existence dans La Guerre des Gaules. Cette entrée principale de la ville gauloise de Gergovie a livré de nouveaux secrets cet été, raconte Peter Jud, l'archéologue suisse qui dirige les recherches : "On a trouvé un bâtiment en bois où étaient attachées les portes et qui était muni d'une galerie pour défendre. Mais ce qui est très intéressant, c'est cette large structure en pierres, directement à côté de la porte." Pour lui, probablement un bastion ou une tour dont la base, carrée, fait bien 5 mètres de côté. Le genre d'édifice en pierres sèches, à la manière des grecs ou des étrusques, qui peut monter facilement à 6 mètres de hauteur.

Fouilles de Gergovie : les découvertes 2016 commentées par le directeur des recherches, Peter Jud.

Une construction encore inconnue pour l'époque gauloise

Suivant son intuition que la grande porte mènera vers un centre-ville, Peter Jud a suivi la voie pavée qui la traverse. Quelques 200 mètres plus loin et après un gros travail de déblayage, apparaît sous les yeux des chercheurs volontaires, ce qui ressemble à la place centrale de la ville. 120 mètres de long, 25 mètres de large, soit 3000 m² d'énormes dalles de basaltes, de véritables rochers plats, enfoncés dans le sol.

La place centrale de la ville gauloise de Gergovie, vue d'un drone. - Aucun(e)
La place centrale de la ville gauloise de Gergovie, vue d'un drone. - vuesdenhaut

"Je suis encore en train de digérer ça", reconnait Peter Jud. "C'est complètement inconnu un truc comme ça pour l'époque gauloise." Une découverte qui révèle l'importance de la ville de Gergovie et sa modernité.

Pour l'été 2016, la campagne de fouilles doit s'arrêter le 2 septembre. Entre vingt et trente volontaires, étudiants ou passionnés, se sont relayés chaque semaine sur le chantier.

A la rencontre des volontaires qui travaillent sur le chantier des fouilles de Gergovie.

Partager sur :