Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Gourette : des vacances à la neige.... sans neige

jeudi 24 décembre 2015 à 14:23 Par Axelle Labbé, France Bleu Béarn et France Bleu

Des vacances à la neige... sans neige ! À Gourette, les vacanciers sont bien obligés de trouver de quoi s'occuper. Une météo qui pose aussi de gros soucis aux professionnels.

La télécabine est ouverte, mais il faudra patienter pour monter les skis
La télécabine est ouverte, mais il faudra patienter pour monter les skis © Radio France - Axelle Labbé

Gourette, Eaux-Bonnes, France

Toujours pas un nuage dans le ciel béarnais. Un temps qui fait le bonheur des badauds, des commerçants et des restaurateurs qui ont ressorti les terrasses en ville. En revanche dans les stations de ski, c'est la catastrophe. Toujours pas une piste ouverte à La Pierre Saint-Martin, Artouste et Gourette

Gourette où les vacanciers qui avaient réservé les forfaits et les skis sont donc bien obligés de trouver à s'occuper. "C'est un gros changement de programme, mais on ne commande pas la météo! On était venu pour faire prendre des cours aux petits toute la semaine, on les occupe sur la luge, les sorties" raconte ce vacancier. "C'est un peu nul" raconte Enzo, 14 ans, venu de l'île de La Réunion pour retrouver sa famille "mais bon faut faire avec!" Son père, Cyril, arrive même à voir les bons côtés : "on fait des bonnes bouffes, ça nous rapproche. Au lieu d'être séparés sur les pistes, on reste en famille et on partage d'avantage". 

Les vacanciers prennent leur mal en patience

Les magasins de location de ski se rattrapent en vendant des chaussures de randonnée

Pour les professionnels, le début de saison est très difficile. Clémence Monnet travaille au Carribou pyrénéen, un magasin de location de skis . Elle a perdu 70% de son chiffre d'affaires de cette semaine de Noël  par rapport aux années enneigées. Pour compenser, "on essaie de faire quelques ventes, c'est sûr que les bonnets et les masques de ski ne se vendent pas du tout, on vend quelques polaires et des chaussures de randonnée". Et pour essayer de rattraper le début de saison, elle a commandé des "fat bike", des VTT avec de gros pneus utilisables sur la terre et sur la neige. "On va rester ouvert tant qu'on pourra, j'espère qu'on n'aura pas à fermer". 

Clémence Monnet, du Caribou pyrénéen

La télécabine de Bézou est ouverte, pour permettre aux vacanciers de rejoindre le restaurant d'altitude, de faire de la randonnée ou de louer un vélo à l'arrivée. Les skieurs devront être patients. 

Seulement 10% des saisonniers travaillent

Seulement dix saisonniers travaillent en ce moment à Gourette. Ils devraient être une centaine. Ceux qui ont déjà signé leurs contrats sont au chômage technique, les autres pointent à Pôle Emploi. 

François Lagarde, 30 ans, fait partie des 10% de chanceux qui travaillent. Il est électricien, il a signé son contrat mi-novembre pour réparer les remontées mécaniques. Et depuis ce jour là, il s'occupe de la location des VTT : "On le fait avec le sourire, les gens sont contents, ça nous change du métier de d'habitude. J'ai la chance d'être à la maintenance où il y a un peu plus de travail qu'à l'exploitation. Je suis toujours passé à deux doigts du chômage, mais je n'y ai jamais eu droit. J'ai la chance d'être là, jusqu'à quand on sait pas trop encore, la météo n'annonce pas de chute de neige. On danse tous les jours pour qu'elle tombe, mais ça ne marche pas encore. On va peut-être arrêter du coup!"

François Lagarde fait partie des 10% de saisonniers qui travaillent en ce moment

Il n'y a qu'une petite piste de luge pour les enfants - Radio France
Il n'y a qu'une petite piste de luge pour les enfants © Radio France - Axelle Labbé

Les moniteurs de ski ne sont pas indemnisés

Pour les moniteurs de ski, ce manque de neige est encore plus problématique, car ce sont des professions libérales. Claire Lassébie est monitrice à Gourette depuis 38 ans, "nous ne touchons pas de chômage, si nous ne travaillons pas nous ne gagnons rien. Mais les charges tombent. Certains moniteurs partent en Espagne ou sur d'autres stations. On est à court de neige et d'argent". 

Claire Lassebie est monitrice à Gourette

L'école de ski français a tout de même réussi à installer une petite piste de luge pour les enfants, et un espace découverte pour les tous petits. Mais rien de plus. 

L'ESF a donc dû rembourser les cours réservés par les clients. "On a du travail, mais pas du travail qui rapporte", plaisante le directeur de l'EFS à Gourette, François Barats. "Certains appellent pour les vacances de février, il faut les rassurer en leur disant qu'on espère que la neige va arriver. Elle va arriver. Il faut être optimiste!"

François Barats, le directeur de l'ESF de Gourette