Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements maintenus en vigilance rouge, 53 en orange
Dossier : Tour de France 2020

Tour de France reporté en septembre : en Charente-Maritime, la route est prête

-
Par , France Bleu La Rochelle

Cette semaine aurait dû être celle du passage de la Grande Boucle en Charente-Maritime. Mais le corona est arrivé et la course cycliste est décalée de deux mois. En tout cas, du Château-d'Oléron à Saint-Martin-de-Ré, la route du Tour est prête. Sécuriser le parcours est un casse-tête.

A La Rochelle, un nouvel enrobé a été déposé sur le quai Duperré, en attendant de finir l'embellissement du Vieux port. Les travaux servent au Tour de France, mais aussi aux touristes.
A La Rochelle, un nouvel enrobé a été déposé sur le quai Duperré, en attendant de finir l'embellissement du Vieux port. Les travaux servent au Tour de France, mais aussi aux touristes. © Radio France - Julien Fleury

Cette semaine aurait dû être celle du passage du Tour de France en Charente-Maritime. Mais l'épidémie de nouveau coronavirus est arrivée, et la Grande boucle cycliste est décalée de deux mois. Finalement, les coureurs arriveront le 7 septembre à Châtelaillon pour une journée de repos, avant une étape entre les îles de Ré et d'Oléron le 8 septembre. Et un départ de Châtelaillon le 9 en direction de Poitiers.

1 million d'euros : c'est le coût global officiel du Tour pour le Département et les collectivités traversées par la caravane. Ce qui n'inclut pas la mobilisation "en nature" des mairies et intercommunalités, pour sécuriser la course, et poser des barrières, des filets ou des bottes de paille.

Exceptionnellement pour le Tour de France, le pont de l'île de Ré pourrait rester fermer de midi jusqu'à 22h)pour laisser passer (une partie de) la caravane du Tour. Du jamais vu.
Exceptionnellement pour le Tour de France, le pont de l'île de Ré pourrait rester fermer de midi jusqu'à 22h)pour laisser passer (une partie de) la caravane du Tour. Du jamais vu. © Radio France - Julien Fleury

Oléron-Ré, étape la plus compliquée à sécuriser

La 10e étape, celle qui va relier les îles, est l'une des plus compliquées à traiter sur le plan de la sécurité, avec 184 "points durs" (passages dangereux à protéger sur les 170 kilomètres de l'étape). C'est le record de cette Grande boucle 2020, assure André Bancalà, le "Monsieur route" du Tour pour les Départements de France dont il est le conseiller. C'est lui qui fait l'interface entre les collectivités et l'organisateur privé, ASO. 

A l'entrée de Saint-Martin-de-Ré, le rond-point a été modifié pour accueillir le peloton du tour de France en toute sécurité. Mais on devrait rapidement revenir à la situation précédente.
A l'entrée de Saint-Martin-de-Ré, le rond-point a été modifié pour accueillir le peloton du tour de France en toute sécurité. Mais on devrait rapidement revenir à la situation précédente. © Radio France - Julien Fleury

Les commissaires d'ASO, ont observé à la loupe le parcours, à la recherche de rétrécissements, ralentisseurs, terre-plein centraux, passages à niveau. Quelques jours avant la course, il faudra poser des centaines de panneaux spécifiques, destinés à prévenir la caravane du Tour (4.000 personnes se déplacent chaque jour). "Sur l'étape Oléron-Ré, on est sur pas loin de 500 panneaux à placer", calcule André Bancalà. 

2.000 bottes de paille

Et puis les services du Département devront également déposer près de 2.000 bottes de paille, pour protéger les points saillants, "par exemple la tête d'ilôt directionnel, un poteau trop près de la chaussée, un terre-plein central peu visible, décrypte André Bancalà. On voit bien qu'en cas de chute, on va taper sur la botte de paille, donc ça fera beaucoup moins mal que si on tapait sur du métal ou du béton."

Officiellement, ASO n'exige pas des collectivités qu'elles transforment les routes en billards. Au Département de la Charente-Maritime, on assure n'avoir créé aucune enveloppe spécifique, se contentant de contrats préexistants avec des entreprises de travaux publics. A La Rochelle et sur l'île de Ré, les chantiers pour accueillir le peloton ne sont pourtant pas passés inaperçus.

A La Rochelle, revêtement tout propre pour le Vieux port

Un enrobé de qualité sur le Vieux port de La Rochelle. Il sera retiré pour finir l'embellissement du quai. Mais impossible de laisser les nids de poule pour le Tour de France... et les touristes !
Un enrobé de qualité sur le Vieux port de La Rochelle. Il sera retiré pour finir l'embellissement du quai. Mais impossible de laisser les nids de poule pour le Tour de France... et les touristes ! © Radio France - Julien Fleury

Sur le Vieux port de La Rochelle, en cours d'embellissement, les engins de chantier font une pause estivale. En attendant les pavés, un beau ruban d'enrobé a été posé. Il permettra aux cyclistes du Tour de France de traverser la ville en sécurité, aux téléspectateurs du monde entier de profiter de belles images de La Rochelle. "Mais ces travaux sont aussi pensés pour les touristes, notamment à mobilité réduite" assure le maire fraîchement réélu, Jean-François Fountaine. Les nids de poule présents jusqu'en juin auraient provoqué des accidents, ajoute le maire qui précise : "c'était prévu au départ dans le chiffrage du chantier."

Sur l'île de Ré, des ronds-points coupés en deux

Le maire de Saint-Martin-de-Ré, Patrice Déchelette, nous conduit en voiture sur la route qui longe les remparts de la ville, là où se jouera l'arrivée de la 10e étape. "Voilà le rond-point à géométrie modifiée" décrit Patrice Déchelette. Un rond-point coupé en deux : une partie reste enherbée, l'autre a été récemment recouverte de bitume, pour permettre aux coureurs d'aller tout droit, dans ce dernier kilomètre où le sprint atteindra les 70 km/h.

"Vous voyez la qualité du revêtement qui a été refait, la route est magnifique" s'enthousiasme Patrice Déchelette, au volant de sa voiture. Saint-Martin a eu le droit à un joli cadeau : l'enrobé de sa route extérieure refait à neuf aux frais du Département. C'est le principal chantier routier destiné à l'accueil du Tour. Globalement, la facture est très modeste, promet l'élu Stéphane Villain qui suit le dossier au Conseil départemental : "l'organisateur nous a dit que nos routes étaient parfaites, que la course pourrait passer demain !"

A quelques mètres de la ligne d'arrivée à Saint-Martin-de-Ré, une petite route a été posée sur les prés, pour éviter le dernier rond-point. L'herbe reviendra vite, promet le maire Patrice Déchelette.
A quelques mètres de la ligne d'arrivée à Saint-Martin-de-Ré, une petite route a été posée sur les prés, pour éviter le dernier rond-point. L'herbe reviendra vite, promet le maire Patrice Déchelette. © Radio France - Julien Fleury

"Je ne suis pas fanatique de l'art moderne"

Et puis ces quelques travaux ne seront pas faits pour rien, promet Stéphane Villain. A Saint-Martin, par exemple, les ronds-points modifiés pourraient rester en l'état : "cela revient finalement à retravailler des choses, qui seront pérennes. On ne va pas faire et défaire !" Un engagement qui effraie un peu Patrice Déchelette : "je ne suis pas fanatique de l'art moderne !" Le maire de Saint-Martin est décidé lui à retrouver des ronds-points comme avant :  "si ça restait en l'état, certains feraient des tout-droit. J'ai vu des motards, et je suis motard moi-même, traverser directement."

Les remparts de Saint-Martin-de-Ré. Au fond, la route où se jouera l'arrivée de la dixième étape. La mairie va devoir poser des filets pour éviter la chute de spectateurs. Gros travail en perspective.
Les remparts de Saint-Martin-de-Ré. Au fond, la route où se jouera l'arrivée de la dixième étape. La mairie va devoir poser des filets pour éviter la chute de spectateurs. Gros travail en perspective. © Radio France - Julien Fleury

La commune va tout de même devoir mettre la main à la poche, notamment pour sécuriser les remparts où le public s'installera pour suivre l'arrivée, le 8 septembre. "Vous voyez les bourricots, nos petits ânes ? interroge Patrice Déchelette. Eh bien, il faudra fermer tout ça, pour éviter que les gens tombent dans les remparts." Pour cela, la municipalité va investir dans un kilomètre de filets. "Cela resservira toujours" veut croire le maire. La commune prêtera encore du personnel et des barrières pour sécuriser l'étape.

Pont fermé tout l'après-midi et la soirée

Combien de spectateurs viendront acclamer le gagnant de l'étape des îles ? Beaucoup trop tôt pour le dire, selon Patrice Déchelette. Tout dépendra du contexte sanitaire. Quant au pont de l'île de Ré, il devrait rester fermé le 8 septembre de 12h à 22h. Du jamais vu depuis son inauguration.

Sur le côté de la route qui longe les remparts de Saint-Martin-de-Ré, les fondations de l'arche qui matérialisera l'arrivée des coureurs du Tour de France cycliste.
Sur le côté de la route qui longe les remparts de Saint-Martin-de-Ré, les fondations de l'arche qui matérialisera l'arrivée des coureurs du Tour de France cycliste. © Radio France - Julien Fleury
Choix de la station

À venir dansDanssecondess