Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grandes marées : touristes et Bretons à la pêche aux coquillages

-
Par , France Bleu Armorique
Saint-Jacut-de-la-Mer, France

Les grandes marées sont de retour. Les amateurs de pêche à pied se ruent à la plage pour dénicher palourdes, coques ou crevettes. Parmi eux, se distinguent 2 grands types de pêcheurs : les Bretons et les touristes.

La pêche débute, le butin n'est pas encore bien lourd
La pêche débute, le butin n'est pas encore bien lourd © Radio France - Benjamin Billot

Quand la basse mer approche, une armée courbée et attentive envahit les plages des côtes bretonnes. Ils sont armés de râteaux, de seaux et de pas mal de patience.

Les uns sont bien équipés. Ils ont des bottes ou des chaussures d'eau. Leur râteaux - pour touiller le sable et la vase et découvrir des coquillages - sont de vrais râteaux métalliques et leurs seaux solides. Et heureusement qu'ils sont solides parce que ces seaux débordent de palourdes, de coques et même de quelques moules. Ce sont les pêcheurs bretons.

D'autres, au contraire, sont quasiment en maillot de bain. Ils poussent de petits cris aigus quand ils se coupent leurs pieds nus dans la vase. Leurs seaux et leurs râteaux sont en plastique jaune. Ils ont trouvé une douzaine de coques tout au plus, souvent bien petites. Et malgré tout, ils sont très fiers de leurs découvertes. Ce sont les touristes.

Pécheur breton, concentré et efficace. Notez la longueur du râteau pour éviter de trop se courber
Pécheur breton, concentré et efficace. Notez la longueur du râteau pour éviter de trop se courber © Radio France - Benjamin Billot

Le pêcheur breton, même s'il traîne une remorque pleine de coquillage derrière lui, considérera toujours que la pêche a été médiocre, et que c'était bien mieux avant. Le touriste lui, sera extrêmement content de faire cuire sa vingtaine de coques, le soir, une fois rentré chez lui. Tellement content qu'il photographiera le résultat de sa pêche et en fera profiter tous ses amis sur les réseaux sociaux.

Le pêcheur breton connaît les bons coins. Le touriste batifole au hasard. Le breton arrive au bon moment, le touriste toujours un peu trop tard.

Mais il y a une chose que Bretons et touriste partagent, c'est le sourire, parce qu'au fond la pêche à pied pendant les grandes marées, c'est quand même formidable.

INFO PRATIQUE : grandes marées entre le mardi 22 et le jeudi 24 août, coefficients compris entre 96 et 101 en Bretagne.

Pêcheuse semi-bretonne, les baskets faisant tâche quand même
Pêcheuse semi-bretonne, les baskets faisant tâche quand même © Radio France - Benjamin Billot
Choix de la station

À venir dansDanssecondess