Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

"Gueules noires, cœurs verts", le documentaire qui raconte les liens entre les Stéphanois et leur équipe

jeudi 17 mai 2018 à 18:58 Par Noémie Philippot, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

Un beau documentaire en avant-premier ce jeudi soir à Saint-Etienne : "Gueules noires, cœurs verts". Une plongée tout en images d'archives dans le Saint-Etienne des années 70, qui raconte les liens entre la fin de la classe ouvrière et l'épopée européenne des Verts.

Le documentaire "Gueules noires, coeurs verts" nous replonge dans le Saint-Etienne des années 70, et la ferveur des supporters des Verts.
Le documentaire "Gueules noires, coeurs verts" nous replonge dans le Saint-Etienne des années 70, et la ferveur des supporters des Verts. - Archives cinémathèque Saint-Etienne / France 3

Saint-Étienne, France

Une plongée dans le Saint-Etienne des années 70, tout en images d'archives. C'est ce que propose le documentaire "Gueules noires, cœurs verts", projeté ce jeudi à 19 heures en avant-première à la cinémathèque de Saint-Etienne. Le film met en avant les liens profonds entre la classe ouvrière stéphanoise et les Verts, au moment où l'industrie périclite, alors que l'ASSE s'envole vers la finale européenne de 76. 

Un long travail d'archive 

À l'origine de ce documentaire, un livre : "Un printemps 76" du journaliste de L'Equipe Vincent Duluc. Il prête sa voix au film, qu'il a co-écrit avec la réalisatrice, Alix Maurin. "Il y a toujours eu une vraie adéquation entre la manière dont l'équipe jouait et l'origine de son public, raconte Vincent Duluc. C'est quelque chose qui existe aussi aujourd'hui, même si le public a changé. C'est quelque chose qui est resté et qui fait l'ADN assez particulier de ce club."

Vincent Duluc, journaliste pour L'Equipe et co-auteur du documentaire raconte les liens profonds entre les Verts et les Stéphanois.

Lorsqu'Alix Maurin le lit, pour elle c'est évident : il faut raconter le déclin de l'industrie et l’ascension des Verts ensemble, et en images. 

Elle se plonge alors pendant des dizaines d'heures dans les archives de la cinémathèque de Saint-Etienne, cherche à trouver "la perle". Comme elle n'est pas stéphanoise, elle part à la rencontre de personnes qui ont vécu la fin des années 70. _"_Je ne voulais pas plaquer, calquer des idées trop reçues. J'avais besoin d'avoir un lien un peu plus intime avec des gens qui avaient vécu cette période. J'ai découvert une ville complexe, avec une histoire forte, attachante." De l'idée au bouclage du documentaire, il s'est passé un an. 

Une plongée dans les années 70, tout en beauté

Le résultat, ce sont 52 minutes tout en beauté pour revivre au plus près la grande histoire de Saint-Etienne. Les sorties d'usines, les cortèges de voitures et de piétons en direction du stade Geoffroy Guichard, les matchs évidemment, accompagnés par le commentaire de Vincent Duluc. 

En quelques secondes, il raconte l'évidence des liens profonds entre les Stéphanois et leur équipe, avec par exemple le symbole de Manufrance : "Les Verts étaient dans le catalogue, et Manufrance était sur leur maillot. L'union semblait presque naturelle. Deux emblèmes de la ville, deux symboles de la ville, regardant ensemble pour un avenir que l'on espérait triomphant."

52 minutes d'images d'archive, pour plonger dans le Saint-Etienne des années 70. Aperçu en son.

Quand le film en arrive à la finale européenne, le titre "Gueules noires, cœurs verts" prend tout son sens : "Printemps 76. Tandis que la finale contre le Bayern de Munich à Glasgow approchait à grands pas, _Saint-Etienne portait la fierté de cette France laborieuse qui se sentait menacée_." 

Le documentaire sera diffusé sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes lundi 21 mai, à 23 heures 45.