Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Guide Michelin 2020 : qui sont les nouveaux restaurants étoilés en Bourgogne-Franche-Comté ?

Le nouveau palmarès du guide Michelin pour l'année 2020 a été dévoilé au public ce lundi. Découvrez la liste des chefs et restaurants nouvellement étoilés en Bourgogne-Franche-Comté.

Découvrez le palmarès 2020 du guide Michelin 2020 en Bourgogne et en Franche-Comté.
Découvrez le palmarès 2020 du guide Michelin 2020 en Bourgogne et en Franche-Comté. © Maxppp - Jean-François Frey

Le monde de la gastronomie française peut enfin souffler ce lundi. Le palmarès 2020 du guide Michelin a été révélé. Découvrez la sélection 2020 du fameux guide rouge près de chez vous, en Bourgogne et en Franche-Comté.

Une nouvelle étoile au Guide Michelin

En Bourgogne, trois restaurants gagnent leur première étoile, mais aucun en Franche-Comté.

★ Jordan Prot – Le Charlemagne, à Beaune (Côte-d'Or)

★ Thomas Collomb - La Table d’Hôte, à Gevrey Chambertin (Côte-d'Or)

★ Maxime Kowalczyk - L’Empreinte, à Buxy (Saône-et-Loire)

Pour le restaurant Le Charlemagne, c'est un retour vers les sommets de la gastronomie française, après la perte de leur étoile, il y a deux ans. C'est une belle consécration aussi pour Thomas Collomb, également récompensé dans la nouvelle sélection "gastronomie durable" lancée par le Michelin cette année. Dans cette catégorie "durable", le Côte-d'Orien Martial Blanchon, chef des Caves Madeleine, à Beaune (21) a également été récompensé.

En Franche-Comté, le chef Jacques Barnachon (une étoile ), du restaurant l’Étang du Moulin, à Bonnétage dans le Doubs, fait également partie des cinquante tables distinguées « gastronomie durable ». C’est le seul chef distingué dans cette catégorie en Franche-Comté. Cette catégorie est reconnaissable à un pictogramme représentant une feuille et distinguant des chefs soucieux du respect de l'environnement. 

En revanche, deux établissements de Côte-d'Or perdent une étoile cette année : le restaurant Loiseau des Vignes à Beaune et Stéphane Derbord à Dijon. Même sanction en Saône-et-Loire, pour deux restaurants : l'Auberge du Paradis à Saint-Amour-Bellevue et Jérôme Brochot, à Montceau-les-Mines.

Pas de nouveaux deux-étoiles dans la région

Le guide rouge a récompensé onze nouveaux deux-étoiles cette année, mais aucun nouvel établissement de Bourgogne ou de Franche-Comté ne figure parmi les nouveaux lauréats. En revanche, aucun lauréat deux-étoiles de l'an passé ne se retrouve rétrogradé. Ces restaurants gardent donc leur double macaron :

★★ La Côte d'Or, à Saulieu (Côte-d'Or)

★★ William Frachot, à Dijon (Côte-d'Or)

★★ La Côte Saint-Jacques, à Joigny (Yonne)

★★ Au 14 Février, à Saint-Amour-Bellevue (Saône-et-Loire)

Trois lauréats pour trois étoiles 

Dans le cercle très fermé des trois-étoiles, cette édition 2020 avait déjà provoqué un séisme en rétrogradant des tables réputées comme celles de Marc Veyrat et plus récemment, de Paul Bocuse. Ce nouveau palmarès était donc attendu avec impatience mais n'a pas créé de (mauvaise) surprise supplémentaire. Parmi les trois lauréat, aucun cependant ne se trouve près de chez nous, en Bourgogne ou en Franche-comté.

Les trois nouveaux établissements récompensés sont : 

★★★ L'Oustau de Baumanière, Les Baux-de-Provence (Bouches-du-Rhône)

★★★ Kei, Paris 1er

★★★ Christopher Coutanceau, La Rochelle (Charente-Maritime)

Chez nous, en Bourgogne-Franche-Comté, le seul restaurant triplement étoilé reste la Maison Lameuloise, à Chagny, en Saône-et-Loire.

Enfin, à noter qu'avant de révéler les noms des nouveaux lauréats, Michelin a rendu hommage à Emile Jung, l'ancien chef triplement étoilé du Crocodile à Strasbourg, décédé lundi à l'âge de 78 ans. Son patron Gwendal Poullennec a salué la "mémoire d'un très grand chef" qui "a porté haut la gastronomie française et le terroir alsacien" et à qui la salle a réservé une ovation debout.

-
- © Visactu - -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu