Culture – Loisirs

Guide Michelin : la première étoile "ça fait boum dans le coeur"

Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord jeudi 9 février 2017 à 15:23

Le chef de l'Imaginaire à Terrasson François Adamski
Le chef de l'Imaginaire à Terrasson François Adamski © AFP - AFP

Deux restaurants périgourdins récupèrent une étoile en Dordogne. Un établissement perd sa distinction. C'est le bilan de la dernière cuvée du Guide Michelin dévoilée ce jeudi. Le Moulin de l'Abbaye à Brantôme et l'Imaginaire à Terrasson sont distingués

En Dordogne, dix restaurants ont désormais une étoile. Deux en gagnent une. Et un restaurant perd sa distinction. La surprise est venue du Moulin de l'Abbaye à Brantôme, qui récupère son étoile perdue en 2010. C'est un jeune chef de 37 ans Loïc Lecoin qui la décroche avec son équipe.

"Ca fait BOUM dans le coeur"... dit Loïc Lecoin, le chef du Moulin de l'Abbaye

L'étoile, il n'en faisait pas une obsession. Mais c'est forcément un peu le graal, la récompense absolue pour toute une équipe dit-il. Lui, qui pratique une cuisine "simple, nette, et du terroir"selon ses propres mots. Loïc Lecoin aime travailler la truffe, le foie gras ou la viande périgourdine et se décrit comme un "locavore", entendez par là, un adepte des produits locaux.

Le Moulin de l'Abbaye récupère donc cette étoile qu'il avait détenu pendant plus de 28 ans, avant de la perdre en 2010. Le Moulin de l'Abbaye rouvrira le 9 mars.

Loïc Lecoin, le chef du Moulin de l'Abbaye - Aucun(e)
Loïc Lecoin, le chef du Moulin de l'Abbaye - Loïc Lecoin

Autre lauréat, François Adamski. Le chef de l'Imaginaire à Terrasson qui récupère l'étoile perdue il y a un an par le restaurant qui a traversé en 2015 une période troublée, avant l'arrivée du Bocuse d'Or aux commandes. François Adamski, est très heureux bien sûr.

Loïc Lecoin très heureux après l'obtention de l'étoile

Mais il souligne que le plus dur reste à faire. A savoir faire briller la médaille, autrement dit garder l'étoile. Les autres étoilés ne changent pratiquement pas en Dordogne. L'Oison à Chancelade, L'Essentiel à Périgueux, Le Moulin du Roc à Champagnac de Belair, Le Vieux Logis à Trémolat, Les Fresques à Monestier, La tour des Vents à Monbazillac, Le Grand Bleu à Sarlat et L'Etincelle à Saint Sabine Born. Seule la Table Du Pouyaud à Champcevinel disparaît de la liste des étoilés périgourdins.

A LIRE AUSSI

CARTE - Guide Michelin 2017 : les gagnants et les perdants en Nouvelle-Aquitaine

Dordogne : deux nouveaux restaurants étoilés à Terrasson-Lavilledieu et Brantôme