Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DOSSIER : France Bleu Montagne

PODCAST - "La folie des hauteurs", Guy Labour, le confiné du Mont-Blanc

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

PODCAST - En 1934, un jeune alpiniste de 27 ans disparaît dans les aiguilles de Chamonix. Guy Labour est coincé au fond d’une crevasse avec pour seuls compagnons un petit carnet et un crayon. Quatrième volet de "La Folie des Hauteurs" en partenariat avec Alpine Mag.

Episode 4 : Guy Labour, le confiné du Mont-Blanc

"C’est le mystère de la vie : on ne peut jamais savoir quand et comment elle se finit" souligne l’écrivain et historien de la montagne Yves Ballu, qui a consacré l’un de ses ouvrages à cette histoire extraordinaire (L’impossible sauvetage de Guy Labour, éditions Glénat). Une histoire tellement extraordinaire que lorsque Roger Frison-Roche s’en était emparé dans les années 40, il en avait fait un roman, son deuxième intitulé La grande crevasse. Mais dans cette fiction inspirée de faits réels, le héros périssait. Car voyons ! Il est impossible de survivre seul dans les profondeurs d’une crevasse pendant une semaine entière ! C’est pourtant ce qui est arrivé à Guy Labour. Ou quand la réalité dépasse la fiction.

Crevasses de la Combe Maudite dans le massif du Mont-Blanc
Crevasses de la Combe Maudite dans le massif du Mont-Blanc © Radio France - Lionel Cariou

Pont de neige

Alpiniste confirmé et averti, Labour s’était lancé durant l’été 1934 dans l’ascension des Grands Charmoz (3.445 mètres) au-dessus de Chamonix. Seul. Son expérience le lui permettait. La même expérience qui lui avait aussi conseillé de faire demi-tour à mi-hauteur en raison d’une difficulté technique qu’il n’était pas prêt à franchir en solo, sans assurance. Alors, prudemment, l’alpiniste a redescendu la paroi. Il n’avait plus qu’à traverser le glacier des Nantillons pour rejoindre le sentier qui ramenait dans la vallée. 

L'aiguille des Grands Charmoz (3.445 m)
L'aiguille des Grands Charmoz (3.445 m) © Radio France - Lionel Cariou

Une fois en bas, il aurait pris le train pour rejoindre sa famille et son travail à Paris. Mais c’était sans compter cette satanée crevasse, ce trou béant caché par un pont de neige et qui n’attendait qu’une chose : l’engloutir. Seul, il n’y a rien à faire : personne pour le retenir avec la corde, personne pour prévenir les secours et les conduire sur les lieux de l’accident. 

Dans sa chute, Guy Labour perd son piolet, l’instrument qui lui aurait permis de remonter en taillant des prises dans la glace. Au fond du trou, le jeune homme fait un rapide inventaire de ce qu’il a sur lui : une bougie, des allumettes, un peu de nourriture, et un piton.  Et puis un petit carnet, dans lequel il va tenir son journal de confinement. 

Copie conforme 

Ce carnet, l’écrivain Yves Ballu l’a eu entre les mains ; fasciné par l’histoire de Guy Labour, il en fabriquera une copie conforme pour pouvoir conserver près de lui cet extraordinaire témoignage de survie. Car Guy Labour n’a jamais lâché le fil qui le reliait au monde des vivants, un fil symbolisé par ce petit carnet. 

Yves Ballu, auteur du livre « L’impossible sauvetage de Guy Labour » (Glénat)
Yves Ballu, auteur du livre « L’impossible sauvetage de Guy Labour » (Glénat) © Maxppp - Valérie Genin Le Dauphiné Libéré

On y lit ses nombreuses tentatives pour s’extraire du piège en taillant des encoches dans la glace avec son piton. On y lit l’attente, l’espoir, la fatigue, l’épuisement et enfin le désespoir. On y lit aussi des adieux adressés à ses proches. Et puis non ! Ce n’était pas son heure. Guy Labour fut retrouvé vivant le huitième jour! Il lui restait 65 ans à vivre. 65 ans de rab. Ce que nous dit l’histoire de Guy Labour ? Que rien n’est jamais perdu.

Les six épisodes de la saison 1 

La Folie Des Hauteurs, le podcast montagne de France Bleu Isère en partenariat avec AlpineMag.fr. La montagne est le théâtre d’histoires extraordinaires où la réalité dépasse souvent la fiction. La Folie des Hauteurs, le podcast montagne de France Bleu Isère en partenariat avec Alpine Mag, vous propose cet été d’aller à la rencontre de personnages hors du commun.

  • Récit : Lionel Cariou
  • Réalisation : Simon Berthier
Choix de la station

À venir dansDanssecondess