Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Haute-Vienne: la folie des bandas s'empare de Bessines-Sur-Gartempe

-
Par , France Bleu Limousin

Plus qu'un rendez-vous, une institution ! La 23ème édition des bandafolies se déroule en ce moment même à Bessines-sur-Gartempe. Jusqu'à ce dimanche soir la commune du nord de la Haute-Vienne vibre au rythme des trompettes, grosses caisses et autres soubassophones !

Dix bandas et environ 300 musiciens vont animer Bessines (Haute-Vienne) jusqu'à ce dimanche soir dans le cadre de la 23ème édition des Bandafolies.
Dix bandas et environ 300 musiciens vont animer Bessines (Haute-Vienne) jusqu'à ce dimanche soir dans le cadre de la 23ème édition des Bandafolies. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Bessines-sur-Gartempe, France

Que vous soyez un amoureux de musique, ou un bon vivant du sud-ouest, les bandafolies font partie des rendez-vous incontournables de l'été en Haute-Vienne. Le festival, dont c'est la 23ème édition cette année, met en lumière  des bandas françaises mais aussi des quatre coins du monde. Cette année dix "orchestres ambulants" animent depuis jeudi les rues de cette commune du nord de la Haute-Vienne, et ce, jusqu'à ce dimanche soir. Près de 300 musiciens sont réunis pour l'occasion, des français mais pas seulement. 

Un réveil en fanfare ! 

" _Quand on habite Bessines, on attend ça chaque année !"_explique Françoise, déjà en terrasse de café, elle profite du spectacle matinale.  Il faut dire que ce samedi, les habitants du centre-bourg se sont réveillés , comme qui dirait , en fanfare ! Depuis 10 heures et demi, les dix formations se relaient devant la mairie pour animer Bessines. "C'est pour faire voir que la ville de Bessines est en fête pendant quatre jours" , en fête du matin au soir et du soir au matin... ou presque ! La veille, certains ont poursuivi la fête après le feu d'artifice et se sont couchés vers 5 heures et demi du matin, avant de se lever vers 7 heures explique Jean-Pascal Dumet, le président des Bandafolies.

"Une espèce de grandeur européenne - Guillaume, spectateur

Les festival des bandafolies est une institution, cette année un groupe a même traversé l'Atlantique pour venir s'y produire quand d'autres musiciens ont traversé l'Europe, depuis la Russie par exemple. Elles font le bonheur des oreilles de Guillaume et de sa famille. Originaires d'Eure et Loire, avec sa femme et ses deux enfants, ils se sont quelque peu trompés sur le trajet des vacances, ont atterri à quelques kilomètres de là et ont même décidé de rester plus longtemps que prévu pour profiter du festival.

Une première réussie explique-t-il. " Moi ce que j'adore, déjà il y a énormément de monde,et puis _il y a une espèce de grandeur européenne. il y a vraiment des groupes de partout des Russes, des Allemands, des Finlandais, des Belges, des Américains "._. détaille Guillaume avant de reconnaître en plaisantant, "alors oui, l'Amérique ce n'est pas l'Europe mais ... mais vraiment j'adore! C'est spectaculaire, ils sont très bons  ".

Rencontre avec le public ... mais aussi entre musiciens ! 

Mais parmi les formations il y a aussi des locaux, enfin presque, des voisins venus de Charente. Le groupe Los Cassanoïalos est arrivé la veille." On ne s'est pas couché de bonne heure" reconnaît Fabrice, chargé de les mener à la baguette : "on a passé la soirée avec le Marteaux Street Band, les belges". 

Car oui, les Bandafolies, sont aussi un lieu de rencontres entre musiciens et passionnés. Il y a même des "bébé bandafolies" reconnaît sourire aux lèvres Jean-Pascal Dumet . Au fil des années il a vu certains musiciens de Bessines se mettre en couple avec les musiciens de bandas invitées.  

Les charentais eux, sont invités pour la première fois " C'est une grande fierté" confie Fabrice. Le groupe joue depuis 9 heures du matin, et c'est partie pour toute la journée " C'est un petit peu le marathon des bandas mais c'est un grand plaisir" explique-t-il. 

Fabrice est le chef de musique des Cassanoïalos, le groupe est arrivé vendredi soir de la Charente voisine. - Radio France
Fabrice est le chef de musique des Cassanoïalos, le groupe est arrivé vendredi soir de la Charente voisine. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Cafés, bars, restaurants, aux rythmes des bandas

Le marathon se passe aussi derrière le comptoir de Didier. Les premiers cafés, et premières bières ont été servis à 7h et demi, presque pétante le matin. " C'est la folie, justement pendant les bandas" constate Didier. "Même si il y a de la musique on l'entend mais on ne l'écoute pas, on court partout" mais le cafetier s'en félicite, car forcément ça dope l'économie du village ... et surtout " ça donne la pêche à tout le monde" . 

Dans le café de Didier, c'est aussi un marathon. Les premiers clients ont été servis dès 7h30 ce matin ! " La musique on l'entend mais on ne l'écoute pas vraiment"' résume Didier. - Radio France
Dans le café de Didier, c'est aussi un marathon. Les premiers clients ont été servis dès 7h30 ce matin ! " La musique on l'entend mais on ne l'écoute pas vraiment"' résume Didier. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

De l'énergie il en faudra encore jusqu'à ce dimanche soir côté cafetiers, bandas et public, pour aller jusqu'au bout de ce marathon musical.  Pas de réveil en fanfare ce dimanche, mais la messe animée par les bandas (10h30) avant le grand défilé des différents groupe dans les rues de Bessines (15h).