Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Haute-Vienne : le château de Richard Cœur de Lion à Châlus n'est plus à vendre

jeudi 19 avril 2018 à 21:07 Par Justine Dincher, France Bleu Limousin

Le château de Châlus-Chabrol, où Richard Cœur de Lion a été mortellement blessé, va changer de propriétaire. Un compromis de vente vient d'être signé. Les nouveaux acquéreurs ont pour projet de vivre sur le site et de l'ouvrir au public.

Richard Cœur de Lion est mort au château de Châlus-Chabrol (Haute-Vienne) en 1199.
Richard Cœur de Lion est mort au château de Châlus-Chabrol (Haute-Vienne) en 1199. © Maxppp - Thomas Jouhannaud

Chalus, France

L'édifice avait été mis en vente sur le site de petites annonces "le bon coin", à 996.400 euros. L'annonce avait disparu des écrans en janvier dernier. Un compromis de vente vient en fait d'être signé. Ce château de Châlus-Chabrol, qui comprend 15 pièces sur une surface de 600 mètres carré (environ 13 hectares avec les terrains), a été vendu à "des passionnés d'histoire qui préfèrent pour l'instant garder l'anonymat". Une fois réglées les dernières affaires administratives, ils pourraient devenir officiellement les propriétaires de ce monument, connu pour son siège de 1199 par Mercadier, au cours duquel Richard Cœur de Lion a été mortellement blessé par un carreau d'arbalète.

Un site "très peu mis en valeur"

Le projet des nouveaux propriétaires prévoit l'aménagement d'une partie privée pour vivre au château et une partie ouverte aux touristes. "C'est une nouvelle réjouissante, la municipalité n'envisageait pas que ce château puisse être fermé et interdit au public", commente le maire de Châlus qui n'a pas encore rencontré les nouveaux propriétaires. Alain Brézaudy souhaiterait que le potentiel historique du site soit davantage mis en valeur : "l'ancien propriétaire l'avait acheté au début des années 2000, il l'avait finalement très peu mis en valeur et fait peu de travaux. Pour cette raison, je m'étais rapproché de lui après mon élection en 2008 pour savoir si il était possible de monter un partenariat. Il a permis à la commune d'organiser des visites guidées l'été grâce au recrutement de jeunes étudiants."  

Des visites toute l'année ?

Avec les nouveaux propriétaires, le maire de la commune aimerait désormais aller plus loin. "C'est important qu'il puisse y avoir une véritable activité touristique, pour faire en sorte que ce site soit re-dynamisé et qu'il puisse de nouveau être ouvert aux visites toute l'année", conclut Alain Brézaudy qui espère également que des travaux de rénovation seront engagés, ce que semble être prêts à faire les nouveaux propriétaires.