Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Histoires de (camions) de pompiers - 7ème édition de la Traversée d'Orléans

dimanche 23 juillet 2017 à 22:43 Par Benjamin Glaise, France Bleu Orléans

Vous les avez peut-être croisés hier au Parc des Expo ou dans les rues d'Orléans. Des camions pompiers ont défilé à Orléans avant de s'arrêter pour le plus grand bonheur des curieux et des amateurs. Retour en image sur cet événement devenu incontournable.

Le camion de pompier canadien, jaune, de Philippe Cayrol a fait sensation auprès du public orléanais, sur le quai du Châtelet
Le camion de pompier canadien, jaune, de Philippe Cayrol a fait sensation auprès du public orléanais, sur le quai du Châtelet © Radio France - Benjamin Glaise

Orléans, France

C'était la 7ème édition de la Traversée d'Orléans organisée par le Club des Anciennes de l'Automobile Club du Loiret. Au total près de 300 véhicules datant de 1900 à 1983 ont paradé. Autos, motos, fourgons, side-cars, camions, camionnettes, autocars, jeeps, solex, et donc camions de pompiers... Une douzaine de véhicule des sapeurs pompiers. Parmi eux un camion qui vient de l'autre côté de l'Atlantique, le rêve d'un gosse de l'Essonne devenu réalité. Il est venu le présenter au public orléanais, jeune comme moins jeune

Un camion de pompier... jaune !

Le véhicule canadien a encore une bonne pointe de vitesse, mais il consomme beaucoup, énormément même ! - Radio France
Le véhicule canadien a encore une bonne pointe de vitesse, mais il consomme beaucoup, énormément même ! © Radio France - Benjamin Glaise

Quand on se place devant le véhicule de Philippe Cayrol, il y a une chose qui surprend dès le premier coup d’œil comme le note Clément qui passait par là par hasard avec sa femme et son enfant : "C'est vrai que c'est étonnant... On n'a pas l'habitude de voir des camions de pompiers jaunes (rire) mais bon, pourquoi pas ?"

Le reportage de la rédaction à la 7ème traversée d'Orléans

Un véhicule de pompier jaune, et même jaune fluo ; la couleur des sapeurs pompiers canadiens d'autrefois dont ce camion a fait partie. Pourquoi jaune fluo ? et bien parce que c'est une couleur qui se repérait bien la nuit. Et ce camion a une histoire à part, comme l'explique Pascal Lotraulot, le président de l'association de sauvegarde du patrimoine des sapeurs pompiers du Loiret, et il a trouvé un titre à cette histoire : "Le petit garçon et son camion jaune ! Je me retrouve tout à fait dans son rêve. C'est quelque chose que j'aurais aimé vivre comme il le vit."

Une pancarte dévoile l'histoire de Philippe, avec des photos le représentant, très jeune, assis sur ce même camion - Radio France
Une pancarte dévoile l'histoire de Philippe, avec des photos le représentant, très jeune, assis sur ce même camion © Radio France - Benjamin Glaise

J'ai attrapé le virus et je passais beaucoup de temps chez les pompiers

Le petit garçon Philippe Cayrol a bien grandi, 35 ans maintenant, mais c'est bien dans sa jeunesse qu'est née sa passion des pompiers : "Mes grand-parents ont habité au Canada, en face d'une caserne de pompiers. Tous les étés j'y passais mes vacances. Et au lieu de faire mes devoirs de vacances et bien j'allais chez les pompiers. J'ai attrapé le virus et je passais beaucoup de temps avec eux."

La tenue canadienne du pompier est prête et quelques conseils de sécurité ont été rajoutées sur la tole du camion - Radio France
La tenue canadienne du pompier est prête et quelques conseils de sécurité ont été rajoutées sur la tole du camion © Radio France - Benjamin Glaise

Un camion de pompier à la retraite pour 10 000 euros

Actuellement agent SNCF dans l'Essonne, c'est récemment que son rêve de gosse est devenu réalité avec l'acquisition de 3 camions de pompiers dont le fameux canadien : "Petit, c'est un rêve, on se dit qu'on aimerait bien avoir ce camion de pompier, jusqu'au jour où la municipalité a dit "on s'en sépare parce qu'il est réformé à cause de son âge". Et là, sur un coup de tête, je me suis dit "je le rachète". Et après un an de projet, je l'ai racheté. Le camion, je l'ai payé 10 000 euros et le transport jusqu'en France avec deux porte-chars et le bateau, j'en ai eu pour 14 000 euros."

Je suis allé dans le camion de pompier ! C'était cool !

Les commandes, nombreuses, du camion de pompier canadien, au niveau du siège conducteur - Radio France
Les commandes, nombreuses, du camion de pompier canadien, au niveau du siège conducteur © Radio France - Benjamin Glaise

Mais le plus cher, c'est de payer l'essence, la note à la pompe est... salée, très salée ! En effet, ce camion de pompier canadien consomme 30 à 40 litres d'essence tous les 100km...! Soit 3 à 4 fois la consommation d'une citadine... "Bah c'est quand même un moteur V8, 10,4 litres Caterpillar avec une boîte automatique" rétorque Philippe Cayrol. Au pied du camion, il y en a un qui s'en fiche pas mal de la consommation en essence du camion et de son moteur. C'est le petit Noham qui s'est essayé au volant - à l'arrêt je vous rassure - et il a des étoiles dans les yeux : "Je suis allé dans le camion de pompier ! C'était cool !" Et Noham deviendra qui sait, peut-être, le prochain petit garçon au camion jaune !

Pour découvrir l'association de Philippe Cayrol et avoir des précisions sur son camion de pompier, c'est ici ! Pour les infos sur l'association de sauvegarde du patrimoine des sapeurs pompiers du Loiret, c'est !