Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Hommage à Johnny Hallyday : les fans réunis à la statue de Viviers, en Ardèche

jeudi 6 décembre 2018 à 2:19 Par Nicolas Joly, France Bleu Isère et France Bleu

Cela fait déjà un an qu'il les a quittés mais ils ont encore du mal à y croire. Une trentaine de fans de Johnny Hallyday se sont retrouvés mercredi soir pour rendre hommage au chanteur disparu, au pied de la statue érigée pour lui à Viviers (Ardèche).

Les fans se recueillent devant la statue de Johnny à Viviers (Ardèche)
Les fans se recueillent devant la statue de Johnny à Viviers (Ardèche) © Radio France - Nicolas Joly

Viviers, France

Ils allument des bougies ornées du visage du chanteur. Déposent des fleurs aux pieds de la statue érigée en son honneur en face du restaurant "le Tennessee". D'autres ne disent rien. À Viviers (Ardèche), une trentaine de fans de Johnny Hallyday se sont retrouvés pour honorer la mémoire de leur idole disparue. À 22h10, heure présumée de la mort de la star, la chanson "Si tu pars" résonne dans le haut-parleur, suivie d'un long silence.

Les fans de Johnny Hallyday rendent chacun hommage au chanteur à leur façon

"C'est comme si j'avais perdu un père"

Blouson de cuir sur le dos, Robert se souvient du jour où il a appris la mort de Johnny : "Ce jour-là, c'est comme si j'avais perdu un père. C'était le parrain de tous les bikers et on l'aimera toujours." Pour beaucoup des fans présents, cette cérémonie ressemble aux funérailles d'un proche. Laurent se rassure et apprécie le fait de se retrouver comme un clan. "Les gens ne comprennent pas. Ils me demandent pourquoi je pleure Johnny", regrette-t-il, "mais Johnny c'était... j'ai perdu mon père et ma mère mais Johnny c'est différent. C'est comme s'il était au-dessus de nous, comme un dieu."

Des bougies ornées du visage de Johnny, mises à disposition par le restaurant - Radio France
Des bougies ornées du visage de Johnny, mises à disposition par le restaurant © Radio France - Nicolas Joly

Les fans partagent leurs souvenirs. Les premiers disques, les concerts. Antar a eu la chance de le rencontrer. "J'ai été vigile aux loges de ses concerts", se souvient-il, "c'était quelqu'un de très simple, très gentil. Malgré le fait que ce soit une star il était très humain". Le plus gros regret pour les adeptes du rockeur, c'est de ne plus pouvoir le voir en concert. "Je n'en ai pas fait assez", regrette Aurélien, "je n'ai fait que 34 concerts. Je me souviens surtout du stade de France en 1998. J'avais fait le chemin jusqu'à Paris, il avait été annulé et j'étais revenu quelques jours plus tard, sous la pluie. _C'était grandiose_."

Le karaoké, un moyen de se remémorer les bons souvenirs et de faire revenir un peu la star disparue - Radio France
Le karaoké, un moyen de se remémorer les bons souvenirs et de faire revenir un peu la star disparue © Radio France - Nicolas Joly

Après l'hommage, les fans se retrouvent dans le restaurant. Aux murs, on voit des drapeaux à l'effigie de Johnny, des affiches et des disques dédicacés, des objets de collection. Certains reprennent ses tubes au karaoké. Un moyen de ressusciter leur idole en musique.