Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le Nordiste Ttom de Araujo, nouveau prince des platines devient champion de France DJ Junior

vendredi 22 juin 2018 à 19:03 Par Stéphane Barbereau, France Bleu Nord

A 16 ans, ce jeune habitant de Don, dans la métropole lilloise, a su séduire début juin 5 professionnels du milieu de la nuit lors des championnats de France Junior, à Marseille.

Tom Dias a hérité de la passion de son père pour le sets électro
Tom Dias a hérité de la passion de son père pour le sets électro © Radio France - Stéphane Barbereau

Lille, France

Il a les platines dans la peau. Tom Dias, alias Ttom De Araujo, est tombé dans le monde de la musique électronique tout petit : 

Mon père était professionnel au Captain, en Belgique, à la Fabrique ou encore à l'Ocean à Lille. 

Mais la génétique n'explique pas tout. C'est surtout à force d'un entraînement régulier (au moins 1 heure quotidienne passée à mixer) que l'adolescent a réussi à décrocher ce titre. Et n'allez pas lui dire qu'être DJ, c'est simplement pousser des boutons pour lancer des titres enregistrés par d'autres. Tom est un musicien précoce, il a débuté la batterie à l'âge de 4 ans

Cela m'a beaucoup aidé pour remporter ce titre. La batterie m'a appris les rythmes. On se dit : "je vais mettre ma clé USB et je vais faire danser les gens", il n'y a pas que çà

Avant un set, le jeune homme travaille l'enchaînement des morceaux, choisit la bonne version, rajoute aussi ses propres compositions à la batterie.

La musique électronique comme médicament

Tom est tellement accroché à ses platines et sa table de mixage que, contrairement à ses amis du même âge, il délaisse facilement le portable. "Il est injoignable le soir", explique un ami à qui il a transmis le virus du mix. Et Tom Dias raconte même que parfois, sa musique lui enlève son mal de crâne :

C'est pas une blague ! il y a 3 mois, je me suis ouvert la main, je ne pouvais plus l'utiliser pour mixer. Dès que je suis rentré de l'hôpital, je mixais avec le coude !

Ttom de Araujo explique les sensations que lui procure sa table de mixage

Il se voit DJ professionnel

Avec le coude ou les mains, le garçon est doué. Il a enchaîné deux soirées pour la fête de la Musique, une discothèque de Valenciennes l'a contacté. Mais il reste prudent : sa priorité, c'est son oral du bac de français qui approche. Cet élève de Terminale ES à Haubourdin n'est pas prêt de lâcher ses études pour une carrière de DJ qui reste encore hypothétique mais à portée de main... ou de coude !