Culture – Loisirs

Il chante avec son fils pour oublier Alzheimer

Par Frédérique Daurelle, France Bleu lundi 22 août 2016 à 18:50

Ted Mac Dermott retrouve la mémoire quand son fils Simon lui passe les chansons de sa jeunesse
Ted Mac Dermott retrouve la mémoire quand son fils Simon lui passe les chansons de sa jeunesse - Simon Mac Dermott

Les bienfaits de la musique sur le cerveau. Après Eylan, un nouvel enfant syrien secoue Internet. A Marseille, une bouillabaisse au cannabis !

C'est l'oeil du web, une chronique à retrouver chaque matin 5h10 sur France Bleu.

La mémoire lui revient avec les chansons de sa jeunesse

C'est le prodige de la musique. Une nouvelle preuve des bienfaits qu'elle apporte au cerveau : un vieux monsieur malade d'Alzheimer reprend vie sous nos yeux, lorsqu'il ré-entend ses tubes préférés. Il s'appelle Ted Mac Dermott et le quotidien de ses dernières années n'est pas rose. Il oublie tout, par moments il ne reconnait plus ses proches, et à d'autres il se montre carrément agressif. Jusqu'au jour où son fils Simon met la radio dans la voiture. Il voit alors son père rajeunir de vingt ans, pour redevenir le Sinatra des pubs qu'il était pendant ses jeunes années. Là, plus de problème de mémoire, Ted se souvient de toutes les paroles par coeur. Cet après-midi-là, les deux hommes ont roulé pendant des heures ! Et ça a donné envie à Simon de recommencer. Le fils filme son père, sur toutes les chansons qu'il a aimées autrefois. Succès sur YouTube avec des dizaines de milliers de vues à chaque fois :

Le fiston a ensuite eu l'idée de mettre toutes ces vidéos sur une page Facebook. Intitulée "The SongaminuteMan" (l'homme juke-box) parce que c'était le surnom de Ted autrefois, elle est chargée de récolter des fonds pour l'Alzheimer Society, la principale association qui lutte contre la maladie en Grande-Bretagne. Pari réussi : plus de 100 000 livres sterling ont déjà été recueillis, ce qui représente plus de 115 000 euros.

Après Eylan, la détresse d'un autre enfant syrien secoue le web

Il s'appelle Omran et même si vous êtes en vacances, vous êtes sûrement tombé dans les journaux, sur son visage de poupée de porcelaine ensanglantée. La vidéo qui a suivi la photo permet de démonter les accusations de piratage. Ces images sont bien réelles (malheureusement). On y voit les secours déposer l'enfant, hagard, dans l'ambulance, après le bombardement de sa maison près d'Alep :

Les histoires croisées de Aylan et Omran amène un dessinateur, à résumer ainsi la situation des enfants syriens :

Soirée mémorable à Marseille à cause d'une bouillabaisse au cannabis

C'est la radio numérique Arte Radio qui nous raconte cette histoire, avec les voix des quatre protagonistes : le père, la mère, la fille et son petit ami. C'est le père qui était au fourneaux ce jour-là, il a un peu abusé des herbes (ou de l'herbe tout court), mais était-ce entièrement de sa faute ?!?