Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Il neige à torrent sur les pistes de ski du Mont-Dore

lundi 4 décembre 2017 à 4:17 Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne

Cette fois la neige est là. Elle a blanchi pratiquement toute l'Auvergne. Pas idéal pour les automobilistes mais bon pour les stations où on fabrique aussi la neige pour préparer la saison. Reportage au Mont-Dore.

Les enneigeurs crachent la neige que les dameuses répartissent sur les pistes
Les enneigeurs crachent la neige que les dameuses répartissent sur les pistes © Radio France - Emmanuel Moreau

Le Mont-Dore, France

La Dordogne coule juste à côté. A peine formée par la Dore et la Dogne, une partie de son eau est captée pour alimenter la réserve d'eau de la station. Il peut contenir jusqu'à 12.000 m3 mais la station a pour projet de construire une nouvelle réserve de 55.000 m3. Pas question pour autant d'assécher la Dordogne, si le débit est faible, il sera toujours orienté vers la rivière, tant pis pour les skieurs. De l'eau et de l'air, voilà pour la matière première.

L'eau de la Dordogne est captée par la grille et dirigée vers le réservoir de la station. A gauche, le déversoir toujours ouvert pour alimenter la rivière - Radio France
L'eau de la Dordogne est captée par la grille et dirigée vers le réservoir de la station. A gauche, le déversoir toujours ouvert pour alimenter la rivière © Radio France - Emmanuel Moreau

La ferme à neige, l'usine où est fabriquée la neige artificielle, a commencé à fonctionner samedi dernier et tourne à plein depuis mercredi. Les 5 pompes et les 4 compresseurs font un bruit d'enfer. Il fait 30° dans l'usine, moins 6 dehors. Des conditions quasi-idéales pour produire de la neige de culture. D'autant plus qu'il n'y a pas de vent, que redoute Yann Audigier, le nivologue de la station, puisqu'il disperse la neige loin des pistes.

Neige de culture et poudreuse

Les 117 enneigeurs du Mont-Dore peuvent propulser 550 m3 de neige en une journée, répartis sur 24 hectares de pistes.Ensuite les dameuses se chargeront de bien étaler cette neige fraîche. Yann Audigier peut tout régler depuis son portable, grâce à un logiciel spécial. Il peut choisir les zones où envoyer la neige et les canons qui fonctionneront. La priorité, ce sont les pistes équipées de télésiège, pas uniquement parce qu'ils peuvent transporter plus de skieurs mais aussi parce qu'elles ont besoin de moins de neige: pas besoin de neige sous la remontée mécanique alors qu'il en faut obligatoirement pour les téléskis.

Yann Audigier, le nivologue du Mont-Dore, peut régler l'enneigement depuis son téléphone portable - Radio France
Yann Audigier, le nivologue du Mont-Dore, peut régler l'enneigement depuis son téléphone portable © Radio France - Emmanuel Moreau

Il y a déjà 40 centimètres sur les pistes. Il faut 70 centimètres pour être assuré de tenir jusqu'aux vacances de Noël. Comme les conditions sont bonnes, les responsables de la station sont optimistes. D'autant plus que la météo annonce des chutes de neige à venir. De la bonne poudreuse, idéale pour skier alors que la neige de culture est plus lourde, idéale pour former la sous couche. Le Mont-Dore et Super-Besse devraient ouvrir le 9 décembre prochain. La station de Chastreix elle va devancer l'appel et ouvrir partiellement dès ce samedi.