Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"On ne s'est jamais pris pour des stars" : il y a 20 ans, Calais était en finale de la coupe de France de foot

-
Par , France Bleu Nord

Ce jeudi 7 mai marque les 20 ans de l'épopée de Calais en coupe de France de football. Le 7 mai 2000, le petit club du Pas-de-Calais (4e division) affrontait en finale les canaris de Nantes (Ligue 1). Une journée forcément inoubliable pour l'ex-capitaine calaisien Réginald Becque.

Calais à la "une" de France Football
Calais à la "une" de France Football © Radio France - Emmanuel Bouin

C'est une photo qui a fait le tour du monde : le Calaisien Réginald Becque et le Nantais Mickaël Landreau qui soulèvent ensemble la coupe de France de football. Ce 7 mai 2000, le petit club de Calais (4e division) vient de perdre 2 buts à 1 contre Nantes (Ligue 1) en finale de la compétition. Vingt ans après, l'ancien capitaine du Calais RUFC était l'invité de France Bleu Nord ce jeudi 7 mai. "C'est une image qui symbolise bien l'esprit de la coupe de France. Le fait qu'un petit club peut affronter un club professionnel, assure Réginald Becque. Elle conclut notre parcours extraordinaire."

Avant cette finale hors norme, Calais a battu quatre clubs de Ligue 1 : Lille, Cannes, Strasbourg et Bordeaux. 

"Quand on est un club de CFA, on a tous envie d'aller au moins en 32e pour affronter un club de ligue 1. On a fait un peu plus cette année là..."

Dans l'effectifs calaisien, les joueurs sont amateurs et ont pour la plupart un travail à côté du foot. "On travaillait la journée, et on se retrouvait trois soirs dans la semaine pour s'entrainer et prendre du plaisir, raconte Réginald Becque. Et puis on avait le match le weekend."

Pendant toute cette épopée et jusqu'à la finale, les joueurs de Calais ont gardé la tête sur les épaules rappelle l'ancien capitaine. "On ne s'est jamais pris des stars, on savait qu’un jour ça allait s’arrêter. On était surtout fier de ce qu’on avait fait, du bonheur qu’on avait apporté aux gens."

Pour les 20 ans de la finale, un match anniversaire devait avoir lieu cette année mais a été annulé à cause du coronavirus. "On espère pouvoir le faire l'an prochain !"

Réécouter en intégralité l'interview de Réginald Becque sur France Bleu Nord

Choix de la station

À venir dansDanssecondess