Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Il y a 50 ans, le festival de Woodstock entrait dans la légende

-
Par , France Bleu

Jimi Hendrix, Santana, Joe Cocker, Janis Joplin ou encore les Who. Ce sont quelques uns des célèbres noms qui se sont produits sur la scène du festival de Woodstock entre les 15 et 18 août 1969. Face à eux, un demi-million de spectateurs.

Initialement prévu pour durer trois jours, le festival se poursuit finalement jusqu'au lundi 18 août 1969.
Initialement prévu pour durer trois jours, le festival se poursuit finalement jusqu'au lundi 18 août 1969. © Maxppp - StillPhoto Collection/SUNSHINE

C'est certainement le festival de musique le plus célèbre de tous les temps. Il y a 50 ans jour pour jour, le 15 août 1969, des centaines de milliers de personnes se réunissaient à Bethel, 160 kilomètres au nord-ouest de New York, pour le festival de Woodstock. "Trois jours de paix et de musique", comme on pouvait le lire sur les affiches, alors que le conflit au Vietnam s'enlise et que la jeunesse américaine rêve d'un autre avenir. 

Près d'un demi-million de spectateurs

Si le festival entre dans l'histoire en un week-end seulement, c'est parce que dès le départ, il est victime de son succès. Les organisateurs tablent sur 45 à 50.000 spectateurs. Ils sont finalement presque un demi-million, dix fois plus. Ça bouchonne sur les routes pour se rendre dans cette grande plaine de Bethel. Les festivaliers s'installent n'importe où, plantent leurs tentes n'importe comment, dans la plus pure tradition hippie.

Jimi Hendrix reprend et revisite l'hymne américain

Le festival de Woodstock est devenu le symbole de cette génération de jeunes américains, qui ne veut ni de la guerre au Vietnam, ni du mode de vie de leurs parents. Métro/boulot/dodo, très peu pour eux. 

Sur scène, les 32 groupes ou musiciens se succèdent "à l'arrache", sans ordre précis. Mais ce sont aussi ces moments-là qui restent gravés, comme par exemple la prestation de Carlos Santana et de ses musiciens, ou encore cette réinterprétation de l'hymne américain par Jimi Hendrix.

Le problème, c'est que beaucoup de festivaliers ne l'ont même pas entendu... Sono hasardeuse, scène éloignée... heureusement que les caméras étaient là : le documentaire Woodstock sort en 1970 et reçoit un Oscar, et c'est aussi ce qui a contribué à construire la légende autour du festival.

Pour les 50 ans de l'événement, un gigantesque concert devait avoir lieu au même endroit, en présence de dizaines d'artistes parmi lesquels Jay-Z et Santana. Mais les organisateurs ont annoncé son annulation début août, trop compliqué à mettre en place, entre autre, avec le risque d'attentats et de fusillades de masse.