Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ille-et-Vilaine : ils veulent sauver leur château et son café populaire

-
Par , France Bleu Armorique

A la Chapelle-du-Lou-du-Lac au nord-ouest de Rennes, une association a lancé un financement coopératif pour ouvrir à nouveau au public le château de la commune. La bâtisse du XVIIe siècle abritait également un café très populaire, dont l'ancienne propriétaire était une figure locale.

Le château du Lou-du-Lac date du XVIIe siècle
Le château du Lou-du-Lac date du XVIIe siècle © Radio France - Maxime Bossonney

Vous ne connaissez sûrement pas Marie Berthier, mais à La Chapelle-du-Lou-du-Lac près de Rennes, ce nom évoque de très nombreux souvenirs. Cette dame a tenu pendant plus de cinquante ans le seul commerce de la commune. Un vieux café, qui servait aussi d'épicerie, dans le château du bourg. Habitants, promeneurs, cyclistes, avaient pour habitude de s'arrêter boire un coup dans cette vielle bâtisse du XVIIe siècle. Des mariages étaient également organisés. Malheureusement Marie Berthier est décédée fin 2017, et depuis, l'association "Marie du Lou", fondée en 2012, se bat pour faire revivre les lieux. "Il y a des endroits et des personnes qui changent votre vie, c'est le cas du château et de Marie" raconte Philippe Guigon, alors jeune étudiant en histoire de l'art lorsqu'il met pour la première fois les pieds au château. Lui et les autres membres de l'association ont lancé un financement participatif. Tout le monde peut acheter une part, pour pouvoir ensuite acheter les lieux aux héritiers de Marie Berthier. "C'est un lieu emblématique, l'idée est qu'il revienne aux habitants de la commune, et que ceux-ci deviennent acteurs dans la réouverture du château", explique Philippe Bardel, le gérant de l'association.

Pendant de très nombreuses années le café/épicerie était le seul commerce du bourg
Pendant de très nombreuses années le café/épicerie était le seul commerce du bourg © Radio France - Maxime Bossonney
Marie Berthier était une véritable figure locale
Marie Berthier était une véritable figure locale © Radio France - Maxime Bossonney

Laisser le château dans son jus

Mais attention. L'association ne veut surtout pas se lancer dans des gros travaux de rénovation. "Pas question de faire du château un restaurant ou un hôtel de luxe", précise Philippe Bardel. "Il s'agit de le laisser tel quel, comme Marie l'avait aménagé". Evidemment quelques travaux doivent être effectués, mais la vieille bâtisse est solide, et dans son jus : le comptoir en bois est d'époque ainsi que la grosse cheminée, les poutres apparentes, et les photos un peu jaunies par le temps.

L'association ne veut pas engager de gros travaux de rénovation pour ne pas dénaturer le lieu
L'association ne veut pas engager de gros travaux de rénovation pour ne pas dénaturer le lieu © Radio France - Maxime Bossonney

L'association souhaite récolter au moins 225 000 euros pour une réouverture à la mi-septembre. Déjà 112 "sociétaires" se sont manifestés pour un montant de 30 000 euros. Mais Philippe Bardel peine à motiver les habitants du bourg, et ce sera notamment l'objet d'une réunion publique le dimanche 05 juillet. En attendant, toutes les informations sur le château, son histoire, et sur le projet de l'association "Marie du Lou" sont sur le site https://chezmariedulou.fr/

L'objectif est de récolter 225 000 euros pour la réouverture du château
L'objectif est de récolter 225 000 euros pour la réouverture du château © Radio France - Maxime Bossonney
Choix de la station

À venir dansDanssecondess