Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Dossier du jour de France Bleu Vaucluse

Inauguration pour la maison Jean Vilar à Avignon après des travaux de rénovation

jeudi 17 mai 2018 à 6:45 Par Jean-Michel Le Ray, France Bleu Vaucluse

Après trois mois de travaux, le lieu a rouvert sur un hall plus lumineux pour son accueil au rez-de-chaussée et doté désormais d’une salle d'exposition en libre accès.

L'entrée et l'accueil de la Maison Jean Viral avec Nathalie Cabrera, directrice déléguée de l'association,   assise sous le mobile d'Alexandre Calder
L'entrée et l'accueil de la Maison Jean Viral avec Nathalie Cabrera, directrice déléguée de l'association, assise sous le mobile d'Alexandre Calder © Radio France - Jean Michel Le Ray

Avignon, France

Un nouvel espace qui accueille pour cette crémaillère une exposition de dessins de Cabu, un des dessinateurs disparus lors de l’attentat de Charlie Hebdo, sous l'intitulé "Le théâtre à main levé, Croquis d’un spectateur amoureux". 

La Maison Jean Vilar a une vocation culturelle qui n'a pas faibli depuis 1979 car offrir la culture au plus large public était le credo de Jean Vilar, fondateur du Théâtre National Populaire et créateur du Festival d’Avignon.

Une entrée spacieuse et lumineuse dotée d'un nouvel espace d'exposition en libre accés avec actuellement des dessins de Cabu autour du monde du théâtre

Ici dans cet hôtel du 18 -ème siècle, érigé sur la droite de la place de l’Horloge, en février 1972, quelques mois après la disparition de Jean Vilar, l’Association pour une Fondation Jean Vilar voyait le jour. 

Un fond d'archives et de documents exceptionnels en majorité géré par l'antenne du département Arts du Spectacle de la Bibliothèque Nationale de France

Deux ans après la ville d’Avignon se porte acquéreur de l'ancienne livrée cardinalice et réserve les lieux en partie au Festival avant qu'en 1979 l'association ne s'y installe définitivement et qu'aujourd'hui elle en partage l'activité avec le département des arts du spectacle de la Bibliothèque Nationale avec un très important fond de documents, affiches, maquettes et de livres issu principalement des collections de l'homme de théâtre.