Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Incendie de Notre-Dame

Incendie de Notre-Dame : plus d'un millier d'experts appellent Emmanuel Macron à éviter la "précipitation"

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Dans une tribune publiée ce lundi dans le Figaro, 1.170 experts français et étrangers appellent Emmanuel Macron à éviter la "précipitation" pour rebâtir Notre-Dame de Paris après l'incendie qui a défiguré et fragilisé la cathédrale il y a deux semaines.

Plus d'un millier d'experts du patrimoine invitent le président de la République à éviter la "précipitation" dans la restauration de la cathédrale Notre-Dame et à ne pas s'affranchir des règles de protection du patrimoine.
Plus d'un millier d'experts du patrimoine invitent le président de la République à éviter la "précipitation" dans la restauration de la cathédrale Notre-Dame et à ne pas s'affranchir des règles de protection du patrimoine. © AFP - Eric Feferberg

Deux semaines après l'incendie qui défigure et fragilise la cathédrale Notre-Dame de Paris, plus d'un millier d'experts signent une tribune dans Le Figaro pour mettre en garde contre une reconstruction trop rapide. 

Le calendrier politique et celui des Jeux Olympiques poussent à la précipitation

Emmanuel Macron a déclaré sa volonté de « reconstruire» la cathédrale, « plus belle encore», dans un délai de cinq ans. À cette fin, un projet de loi d’exception, adopté en Conseil des ministres, autorise l’établissement public créé pour mener à bien la reconstruction à s’affranchir des règles de protection du patrimoine. La décision du président provoque la stupeur et la très vive inquiétude des professionnels du patrimoine du monde entier.

"N'effaçons pas la complexité de la pensée qui doit entourer ce chantier derrière un affichage d'efficacité", interpellent 1.170 conservateurs, architectes et professeurs français et étrangers dans ce texte mis en ligne dimanche sur le site du Figaro.  "Prenons le temps de trouver le bon chemin et alors, oui, fixons un délai ambitieux pour une restauration exemplaire", plaident-ils.  

Symbole de la déontologie en matière de protection du patrimoine

"Notre-Dame de Paris n’est pas qu’une cathédrale, pas seulement l’un des monuments majeurs de l’architecture européenne." rappel les signataires. "C’est l’un des monuments autour desquels, pendant près de deux siècles, se sont constituées la protection et la déontologie françaises et mondiales des monuments historiques".

Les "choix" pour la restauration du monument doivent se faire "en ayant une approche scrupuleuse, réfléchie, de la déontologie" ajoutent-ils dans cette tribune, intitulée "Monsieur le Président, ne dessaisissez pas les experts du patrimoine!".  

Le ministère de la Culture a pour sa part assuré qu'il ne s'agissait "nullement de déroger aux principes fondamentaux de la protection du patrimoine". Les règles, pour les dérogations, "sont très étroitement délimitées" et l'exposé des motifs de la loi "vise spécifiquement la législation applicable aux abords des monuments, et non les monuments eux-mêmes", assure-t-il.