Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

Indre-et-Loire : la LPO propose de compter les oiseaux dans les jardins pendant un week-end

-
Par , France Bleu Touraine

La Ligue de protection des oiseaux organise un week-end de comptage des oiseaux dans les jardins les 25 et 26 janvier, notamment en Touraine. L'objectif est de faire participer les citoyens à une action scientifique, mais aussi de mieux connaître les populations d'oiseaux dans le département.

La LPO organise un week-end de comptage des oiseaux de jardin.
La LPO organise un week-end de comptage des oiseaux de jardin. - Fabrice CAHEZ

Un week-end pour compter les oiseaux, c'est ce que propose la Ligue pour la protection des oiseaux et le Muséum national d’Histoire naturelle les 25 et 26 janvier. Le but est d'inviter les citoyens à reconnaître les oiseaux de leurs jardins pendant une heure dans le weekend. Une initiative qui a lieu pour la huitième année consécutive. La participation est toute simple selon Jean-Michel Feuillet, le responsable de projet à la Ligue de protection des oiseaux de Touraine. "On choisit déjà un jour, après, on choisit un créneau horaire d'une heure, plutôt fin de matinée, plutôt au début de l'après midi, c'est à dire que là, on est plutôt à la période où les oiseaux sont plus actifs", explique-t-il. Il faut ensuite se poser sur un lieu d'observation et ne pas bouger. Une fois l'heure passée, il faut tout rentrer sur un site internet, en faisant bien attention de mettre les bonnes espèces. "Si on ne connaît pas une espèce, on ne la rentre pas", préfère-t-il préciser. La LPO a créé un poster pour s'y retrouver.

Ce comptage permet à la LPO de faire participer les citoyens à une activité scientifique, mais aussi de mieux connaître les populations d'oiseaux, dans le département notamment. "Ça nous permet surtout de savoir à un instant donné les espèces qui sont présentes", explique Jean-Michel Feuillet. Ce comptage donne aussi de précieuses indications sur les températures pendant l'hiver. Avec un hiver relativement doux, il y a un impact direct sur les espèces présentes. "Ce qu'on entend souvent les gens qui nous disent : 'cette année, je n'ai pas d'oiseaux'. Ce n'est pas qu'ils n'ont pas d'oiseaux, c'est qu'il y a beaucoup d'oiseaux d'Europe du Nord qui ne sont pas descendus vers le sud. Ils sont restés beaucoup plus au nord", raconte-t-il. Si les oiseaux ont toujours de la nourriture sur leurs lieux de vie, ils restent. "On le ressent notamment au niveau des chardonneret élégants, au niveau des verdiers d'Europe. Les mésanges c'est un peu moins palpable", certifie Jean-Michel Feuillet.

Les Chardonnerets élégants sont plus restés dans les pays d'Europe du Nord grâce à un hiver doux. - Aucun(e)
Les Chardonnerets élégants sont plus restés dans les pays d'Europe du Nord grâce à un hiver doux. - Fabrice CAHEZ

L'année dernière 160 jardins ont été observés en Touraine, 10 664  en France. C'est un record que la LPO espère battre cette fois-ci. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu