Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : les sorties en canoë, succès surprise de l'été

-
Par , France Bleu Touraine

Depuis mi-juillet, le nombre de locations de canoë a fortement augmenté en Indre-et-Loire. Une bonne surprise pour les loueurs qui affichent souvent complet. La météo mais aussi l'annulation de nombreuses vacances à cause du Covid-19 ont favorisé le succès des balades sur la Loire et le Cher.

Cet été, de nombreux Tourangeaux se sont mis au canoë, au moins de le temps d'une après-midi.
Cet été, de nombreux Tourangeaux se sont mis au canoë, au moins de le temps d'une après-midi. © Radio France - Xavier Grumeau

Après un début de saison compliqué entre confinement et mesures sanitaires renforcées, les locations de canoës connaissent un franc succès depuis mi-juillet en Touraine. Une hausse des demandes qui s'explique notamment par une météo ensoleillée que connaît le département, mais aussi parce que de nombreux Tourangeaux ne sont pas partis en vacances à cause du Covid-19.

Pour Denis Dodokal, responsable de Kryzalid Nature à Bréhémont, c'est une petite surprise : "D'un seul coup, on ne sait pas pourquoi, ça s'est réveillé. Tout le monde s'est mis à vouloir faire du canoë. Alors, on n'a plus les vacanciers étrangers, mais les locaux se sont multipliés par presque quatre par rapport aux autres années".

Des demandes trop nombreuses

Le profil des vacanciers est d'ailleurs très varié selon Denis Dodokal : "Des amis, des familles, des gens qui partent pour plusieurs jours, d'autres pour une seule soirée. C'est assez surprenant. On voit des locations à des heures où les années passées on n'avait personne".

Une hausse de la demande tellement importante que Kryzalid Nature doit parfois refuser des clients. "Cela devient compliqué car il faut aussi qu'on ferme, qu'on se repose. Et puis il faut aussi que l'on prenne le temps de désinfecter le matériel, les pagaies, les gilets, etc...".

Avec son entreprise qui tourne à plein régime, Denis Dodokal ne cache pas être débordé : "C'est beaucoup de travail et nous ne sommes pas nombreux".  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess