Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"La Nouvelle Éco" : dans l'Indre, le parc Laleuf Loisirs revit

-
Par , France Bleu Berry

Après une période marquée par des difficultés et des inquiétudes pour l'avenir, la fréquentation du parc Laleuf Loisirs à Saint-Maur est repartie à la hausse. Le parc s'est aussi adapté à la crise sanitaire.

accrobranche - photo d'illustration
accrobranche - photo d'illustration © Radio France - Emmanuel Sérazin

Après deux mois de confinement compliqués, les affaires ont repris à Laleuf Loisirs. Le gérant Frédéric Blanloeil peut enfin souffler. "Sur les mois de juillet et d’août, on est à +10% du chiffre d’affaire de l’an passé. C’est une réelle surprise, avec le Covid, je m’attendais à faire une demi-saison". C’est surtout l’accrobranche qui booste la fréquentation. Le parcours d’obstacles et le paintball n’ont pas aussi bien redémarré. 

Menacé de mettre la clé sous la porte pendant le confinement, Frédéric Blanloeil avait fait appel aux dons pour que le parc puisse résister à la crise sanitaire. Et il a pu compter sur les habitués : "150 personnes ont acheté un ou plusieurs chèque(s) cadeau(x) pour un total de 3000 euros. Cela m’a bien aidé au niveau de la trésorerie". C’est d’ailleurs une clientèle locale qui a majoritairement passé du temps dans le parc cet été. Les touristes belges et néerlandais, d’habitude nombreux, n’ont pas pu faire le déplacement dans le Berry. 

Frédéric Blanloeil a cependant dû mettre en place un protocole sanitaire strict pour limiter les risques de contamination au Covid-19. "Il faut se laver les mains pour rentrer. Le port du masque est obligatoire au moment d’enfiler le baudrier. On fait aussi en sorte de laisser un atelier d’écart entre chaque groupe, pendant le parcours", précise-t-il.

Si le parc a pu reprendre ses activités normalement, tout n’est pas rose pour autant. Frédéric Blanloeil a dû se passer de personnel pour la saison : "Habituellement, je prends cinq saisonniers. Seulement, trois sont venus pour attaquer la saison".

Frédéric Blanloeil va reprendre l’emploi (vendeur dans un magasin bio) qu’il occupait pendant les deux mois d’arrêt du parc. Il souhaite se mettre à l’abri des conséquences que pourraient avoir une nouvelle fermeture.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess