Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Interceltique : passage de témoin à la tête du Bagad de Lann-Bihoué

jeudi 9 août 2018 à 5:55 Par Annaïg Haute et Tudi Crequer, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Après 11 saisons à la tête du plus célèbre des bagadoù, le major Renard va passer la main ce jeudi soir au stade du Moustoir lors de la nuit interceltique. Le Dunkerquois, maître principal, Pascal Olivier sera, à minuit le 18ème penn-bagad de Lann-Bihoué.

Un moment "plein de nostalgie" pour le Major Renard.
Un moment "plein de nostalgie" pour le Major Renard. © Radio France - Tudi Crequer

Lorient, France

Le passage de relais aura lieu au cœur de la nuit, à minuit et une minute. "Je vais passer mon commandement, si je puis dire, ça va être un moment "magique" et plein de nostalgie, j'en suis sûr."  De la nostalgie, il y en a forcément dans la tête du major Philippe Renard, après 11 saisons, au poste de Penn-bagad.
 

22 pays par an et des rencontres "extraordinaires"

"J'ai fais des rencontres extraordinaires, comme avec la reine d'Angleterre, le prince Albert, le roi du Ghana et les Présidents de la République évidemment. Tout un tas de monde que je n'aurai jamais rencontré autrement." Son successeur à ce poste, le Dunkerquois Pascal Olivier est bien conscient de tout ça. "Je suis hyper fier et je vous garantis que je vais faire mon maximum", assure le futur Penn-bagad qui passe de chef de service du groupe "Image Atlantique" à Brest à responsable du plus célèbre des bagadoù.
 

Cette nuit interceltique ce sera un moment spécial aussi pour les sonneurs comme Thomas Ruellan, talabarder (sonneur de bombarde) depuis 5 ans et surnommé "tonton". "Ce sera très émouvant, c'est sûr, on a tissé une relation particulière avec notre major. Ce sera aussi la première fois qu'on change de chef !"
 

Retour à la vie civile

Le major Renard, s'apprête lui à changer de vie, il restera dans le milieu culturel et mettra à profit l'expérience accumulée à la tête du bagad. "Mais, d'abord je vais prendre quelques vacances, parce-qu'il me reste énormément de permissions à prendre. Le bagad, c'est environ 140-150 jours d'absence par an, donc je vais aussi prendre le temps de profiter des miens."