Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

INTERVIEW - Alexis et Hugo Tiem : ''On peut dire que le mannequinat a changé notre vie''

Originaires de Bénouville (Calvados), Alexis et Hugo Tiem sont frères jumeaux et tous les deux mannequins à Milan. Âgés de 20 ans, ils viennent de défiler pour Dolce & Gabbana à la "Fashion Week" pour la première fois et ils reviennent sur leurs débuts dans le mannequinat.

Alexis (à droite) et Hugo (à gauche) Tiem devant l'Abbaye aux Hommes et la Mairie de Caen Alexis (à droite) et Hugo (à gauche) Tiem devant l'Abbaye aux Hommes et la Mairie de Caen
Alexis (à droite) et Hugo (à gauche) Tiem devant l'Abbaye aux Hommes et la Mairie de Caen - Compte Instagram d'Alexis Tiem (@alexi.stiem)

La Fashion Week de Milan s'est achevée ce 22 juin. La marque italienne Dolce & Gabbana a présenté sa collection printemps-été 2022 dans un show haut en couleurs. Parmi les mannequins présents à Milan, deux frères jumeaux caennais de 20 ans, Alexis et Hugo Tiem. Ils parlent de leur enfance en Normandie, du métier ainsi que de leurs vies personnelles.

Publicité
Logo France Bleu

Bonjour Alexis et Hugo, comment vous êtes vous lancés dans le mannequinat ?

Alexis : On était tous les deux au lycée Sainte Marie de Caen et on avait un ami qui voulait devenir mannequin mais il ne voulait pas se lancer seul. Il  a vu qu'on avait le profil pour ce métier et il nous a proposé qu'on se lance tous les trois. On y croyait pas trop, on pensait que ce monde là n'était pas fait pour nous.  Un midi, on a envoyé nos profils avec photos à une agence. Elle nous a répondu positivement deux minutes après et on a signé nos contrats deux semaines plus tard.   

Comment s'est passée votre enfance en Normandie ? 

Hugo : On était tout le temps ensemble ! Nos parents ont même essayé de nous séparer tellement on était proche (rires) ! On a développé une véritable amitié en plus du lien familial qui nous lie.  Quand on est devenu mannequin, c'est quelque chose qui nous a vraiment aidé pour affronter l'expérience la plus flippante de notre vie. Le mot frère n'a jamais eu autant de sens !

De la Normandie à Milan en passant par New York 

Milan ça paraît bien loin de Bénouville... Comment êtes vous arrivés en Italie ? 

Hugo :Il faut savoir que notre agence mère est basée à Paris. Elle nous place dans des agences un peu partout dans le monde. Récemment, l'agence a ouvert des bureaux à Milan. Avec le contexte sanitaire, les défilés et les shootings sont plus restreint en France donc on nous a envoyé un mois en Italie. L'agence nous a présenté à des marques et des clients et depuis notre arrivée en février on a passé presque trois mois à Milan. 

Les deux jeunes hommes en voyage à Paris. A gauche, Alexis et à droite, son frère, Hugo - Compte Instagram d'Hugo Tiem (@hugootm)

A part Milan et Paris, dans quelles villes êtes vous allés grâce au mannequinat ? 

Alexis & Hugo : Le mannequinat nous a permis de découvrir tellement de nouveaux pays ! Nous sommes allé en Espagne à Madrid et en Corogne pour Pull and Bear, à New York pour la Fashion Week et à Berlin. Hugo est aussi allé une fois à Shanghai en Chine. New York c'était fou ! On est parti cinq jours et c'était intense (rires) ! Dès que l'on est arrivé, on s'est senti presque comme chez nous. On a hâte d'y retourner !

Leur amour pour le métier 

Qu'est-ce que vous ressentez lorsque vous montez et marchez sur le podium ?

Alexis : Beaucoup de pression ! On a peur de ne pas paraître bien sur le podium, d'avoir quelque chose qui va pas sur la tête ou que l'équipe qui nous accompagne oublie un détail. Mais le pire cauchemar de tout mannequin c'est de tomber ou glisser sur le podium. Imagine, tu es sur le podium devant un public rempli de célébrités et ton pied commence à valser, la pression est horrible ! Mis à part ça, je ne sais pas comment décrire cette sensation lorsque que tu montes sur le podium, que toutes les lumières sont braqués sur toi et que tout le public te regarde. Tu sais que tu défiles pour une grande marque, les yeux sont rivés sur toi. On arrive pas à l'expliquer mais c'est incroyable... [son frère Hugo le coupe...]. C'est un mélange de stress, d'excitation avec un gros shot de confiance en soit. Quand tu montes sur le podium devant tous ces gens, j'ai l'impression de ne plus savoir marcher.

loading

Quels sont vos meilleurs souvenirs depuis vos débuts ? 

Alexis : Le défilé Dolce & Gabbanna à Milan pour la ''Fashion Week'' ! C'est une des dernières en date mais elle nous a tellement marqué. C'est surement le plus gros événement qu'on ai fait cette année. Les modèles et les ambiances étaient incroyables. Et puis c'est un des premiers défilés avec du public depuis la crise sanitaire, ça fait du bien de revoir des gens, ça nous avait manqué ! 

Comment s'est passée pour vous la ''Fashion Week'' (18 au 22 juin 2021) ? 

Hugo : Nous sommes tellement heureux ! J'ai fais le show Armani seul et on a fait celui de Dolce & Gabbana ensemble avec Alexis. On a eu beaucoup de chance d'être présent parce qu'avec la pandémie il n'y a presque plus de casting. Les maisons de coutures ne font presque plus appel qu'à des mannequins avec qui ils ont déjà travaillé. 

L'impact du mannequinat dans leurs vies personnelles

Est-ce que la Normandie et votre famille vous manque ? 

Alexis & Hugo : Officiellement, on vit encore chez nos parents. Même si on est parti quelques mois à Milan, on rentre très régulièrement à Bénouville. Mais lorsqu'on est aussi loin de chez nous, oui ça nous manque et notre famille aussi. On a toujours vécu à Caen, c'est notre ville de cœur. Lorsqu'on est à Milan on a pas le même confort qu'à la maison et ça fait aussi bizarre d'être sans nos parents qu'on a côtoyé pendant plus de 18 ans.  

La vie de mannequin, ça a changé votre vie ? 

Alexis & Hugo : Oui c'est certain. On a gagné en autonomie et se débrouiller dans des pays où on ne connait personne et encore moins la langue du pays. On rencontre des gens et on vit des expériences qu'on aurait jamais vécu sans le mannequinat. De base, on est pas très sociable et assez timide et ça nous a permit de nous ouvrir et de gagner en assurance. On est content de ce que le mannequinat nous a apporté dans nos vies. 

loading

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu