Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril, Emmanuel Macron s’exprimera lundi soir

Intervilles sans vachettes landaises : les villes taurines dénoncent le mépris de Nagui

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

En décembre dernier, l'animateur et producteur Nagui a annoncé le retour de l'émission Intervilles, mais sans les vachettes landaises. Cette décision a suscité le mécontentement de l'Union des villes taurines, qui dénonce la stigmatisation de ses traditions.

Le retour d'Intervilles se fera sans les vachettes.
Le retour d'Intervilles se fera sans les vachettes. © Maxppp - Philippe Salvat

Le futur format d'Intervilles sans les vachettes fait polémique. Le 18 décembre dernier, l'animateur Nagui a officialisé le retour de l'émission culte sur France 2. C'est lui qui produira l'émission. Mais il a été clair sur un point : il n'y aura pas de vachettes dans le nouveau format d'Intervilles. Une décision qui n’a pas plu à l’Union des villes taurines de France : elle a appelé les villes membres à boycotter l'émission

Ce lundi matin, Nagui a réaffirmé sur France Inter son engagement contre la souffrance animale : "Pendant deux ans, j'ai animé Intervilles et j'ai vu ce qu'il se passait avec ces animaux. Je n'ai pas envie de reproduire ça." Puis, lorsque la journaliste Sonia Devillers lui demande de réagir au boycott de l'Union des villes taurines, ce dernier répond, ironiquement, "je tremble". Avant d'ajouter : "Ils font ce qu'ils veulent, il y a un truc qui s'appelle la télécommande, ils pourront regarder ou pas".

De son côté, le directeur de l'Union des villes taurines, André Viard, accuse Nagui de "stigmatiser une communauté culturelle". "Les propos de Nagui montrent qu'il méprise les villes qui ont fait la gloire de cette émission, et qu'il ne comprend pas le problème que les villes posent", a t-il réagi au micro de France Bleu Gascogne. "Et le problème que les villes posent, par leur réaction et par leur décision de ne pas participer à son émission, c'est que Nagui fait du prosélytisme antispéciste à longueur d'émission, et c'est bien cela qui lui est reproché." "A-t-il le droit d'utiliser des fonds publics pour financer le prosélytisme éhonté que nous dénonçons ?" s'est demandé André Viart. L'Union des villes taurines a ainsi saisi le CSA.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu