Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Isère : comment la saison estivale se prépare-t-elle en montagne ?

Par

Après deux mois de confinement et une saison hivernale écourtée, les professionnels du tourisme en montagne s'organisent pour accueillir les vacanciers estivaux dans le respect des mesures sanitaires mais ils savent déjà que la saison sera fortement impactée par le coronavirus.

Vue générale de l'Alpe d'Huez en été. Vue générale de l'Alpe d'Huez en été.
Vue générale de l'Alpe d'Huez en été. © Radio France - Stéphane Milhomme

Avec la crise sanitaire liée au coronavirus, le secteur du tourisme se prépare à la saison estivale dans notre département. Les stations de ski iséroises, comme partout ailleurs, ont été contraintes de fermer plus tôt cette année, entraînant d'importantes pertes financières. Elles espèrent se rattraper cet été, notamment en misant sur le tourisme de proximité.

Publicité
Logo France Bleu

L'Alpe d'Huez veut attirer les touristes français

A l'Alpe d'Huez, par exemple, la saison a été écourtée de six semaines et l'annulation de nombreux événements comme Tomorrowland et l'Alpe d'Huez a été un gros manque à gagner. La station ouvrira à nouveau ses portes aux touristes à partir du 4 juillet et elle entend rassurer les vacanciers. 

"On sait qu'il y aura moins de touristes mais la montagne a une belle carte à jouer, nous ne sommes pas entassés sur des plages à un mètre les uns des autres", analyse François Badjily, le directeur d'Alpe d'Huez tourisme. "On met en place un système de réservation avec annulation sans frais pour que les gens n'aient pas peur de réserver", précise encore François Badjily. 

loading

Dans l'Oisans, la clientèle étrangère absente 

Chez les professionnels du tourisme de l'Oisans, l'inquiétude monte. D'habitude, le secteur attire beaucoup de vacanciers, essentiellement étrangers, qui viennent notamment faire des randonnées à vélo. Mais cette année sera différente.

loading

Au camping de La Rochetaillée, à Bourg d'Oisans, de plus de 60% de taux de remplissage pour la période estivale avant le confinement, l'établissement a vu le nombre de ses réservations passer à presque zéro. Eric Giriot, le gérant : "C'est un grand vide et comme on n'a pas de date d'ouverture à proposer aux gens, personne ne réserve. On ne sait même pas si on pourra faire nos activités, soirées musiques, clubs, ni même si on pourra ouvrir les piscines", déplore le patron.

La camping La Rochetaillée. - Eric Giriot

Pourtant  le camping a mis en place toutes les mesures sanitaires nécessaires : "le plexiglas à mettre à l'accueil, du gel hydroalcoolique et même des fumigènes à mettre dans les mobile-home qui sont actifs contre le virus", détaille Eric Giriot.

Consciente des difficultés à retrouver la clientèle étrangère cet été, majoritairement néerlandaise, Caroline Sillon, la présidente d'Oisans tourisme mise sur les vacanciers français. "On propose aux professionnels du tourisme des ateliers de reprise d'activités. On ne les incite pas à faire des promotions mais à trouver un juste prix pour les professionnels et les clients. L'idée est de travailler sur la clientèle française, leur dire que la montagne l'été présente plein d'atouts", explique Caroline Sillon. Dans l'Oisans, d'habitude, 30% du chiffre d'affaire de l'année se fait l'été et 50 à 60% de la clientèle vient de l'étranger.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu