Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Isère : la saison d'été s'annonce compliquée pour les producteurs et organisateurs d'événements

-
Par , France Bleu Isère

Beaucoup d'événements passent à la trappe cet été à cause de la crise sanitaire. Au grand dam des organisateurs et producteurs de soirées, fêtes de villages où encore mariages en Isère. Depuis le 15 mars, plus aucune recette ne rentre dans les caisses et le mois de juillet ne va rien arranger.

Illustration d'un bal de village le 14 juillet. Cette année avec la crise sanitaire, il faudra faire sans dans la plupart des cas.
Illustration d'un bal de village le 14 juillet. Cette année avec la crise sanitaire, il faudra faire sans dans la plupart des cas. © Maxppp - Mathieu de Marsignac

"Moi je dis toujours, si on ne travaille pas le 14 juillet, c'est qu'on a raté son été" raconte Pascal Deny, directeur de la société Live Contact en Nord-Isère. Depuis le début du mois de mars, ce producteur et promoteur d'événements ne travaille plus. Aucun argent de rentre dans la caisse. Et cela va continuer cet été, "jusqu'au 20 août" précise-t-il.

"En 20 ans, je n'ai jamais vu ça ! Ça fait bizarre parce que la période fête de la musique-14 juillet est toujours pleine. Et là, tout est tombé à l'eau" Martial Berger, directeur de MB Prod Events basé à l'Isle d'Abeau.

Pascal Deny regrette aussi le flou qui règne autour des règles et des autorisations selon les communes. "On va tolérer certaines et puis deux kilomètres plus loin c'est interdit, on ne sait pas pourquoi" note-t-il. "On devait sonoriser des feux d'artifice, animer des bals et des fêtes de villages" explique Martial Berger, de la société MB Prod Events à l'Isle d'Abeau.

Horizon 2021

Pour Martial Berger, le calendrier est aussi vide en juillet, mais quelques dates sont prévues en août. Il voit l'horizon en septembre, en octobre, voir un peu plus loin encore. "Moi j'espère un retour à la normale début 2021, en janvier, février, mars. Mais on a aucune visibilité" déplore-t-il.

Denis Venet est disc-jockey depuis ses 14 ans. Aujourd'hui, il en a 55 ans et s'est mis à son compte. Cette année, il a notamment animé les soirées du FCG au stade des Alpes et de nombreux mariages. "L'année 2021 sera folle ! Avec tout ce qui a été annulé en 2020 et qui sera reporté. Il faut juste courber le dos en ce moment et 2021 nous remerciera" dit-il.

Pour tenir, les entreprises événementielles ont eu le droit a une aide de 5000 euros versée par la région et un versement mensuel de l'Etat à hauteur de 1500 euros. "Ça permet de tenir même si ça ne permet pas de tout payer" conclut Martial Berger.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess