Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Jeune bergère", un documentaire sur une éleveuse manchoise sort aujourd'hui en salle

-
Par , France Bleu Cotentin

Le documentaire "Jeune Bergère", de Delphine Détrie, c'est l'histoire d'une parisienne qui a changé de vie, il y a 9 ans pour devenir bergère sur la côte ouest du Cotentin. Il s'agit de Stéphanie Maubé et elle était l'invitée de France Bleu Cotentin ce matin.

"Jeune bergère" raconte le quotidien de Stéphanie Maubé
"Jeune bergère" raconte le quotidien de Stéphanie Maubé - Delphine Détrie

Stéphanie Maubé est éleveuse de moutons à Saint-Germain-sur-Ay dans la Manche. Elle est aujourd'hui à la tête d'un troupeau de 120 brebis et vend ses agneaux de prés salés. Le film de Delphine Détrie "Jeune Bergère"est son portrait. La réalisatrice a suivi la bergère pendant un an. Le documentaire raconte son quotidien dans ce havre de Saint-Germain et notamment ses combats pour réussir. L'occasion de découvrir les périodes difficiles qu'elle a rencontré y compris avec les autres agriculteurs du secteur.

Pourquoi avoir quitté Paris à l'âge de 28 ans alors que vous aviez commencé une belle carrière de graphiste dans l'audiovisuel ?  

J'ai eu l'impression de ne pas avoir le choix et que tout me guidait vers un troupeau de moutons, vers l'entretien d'un paysage, d'une race locale. Je me suis sentie aspirée par la cohérence de ce projet. C'était naturel de venir dans le Cotentin.

Le documentaire qui sort dans les cinémas aujourd'hui est donc entièrement consacré à votre aventure. Comment avez-vous été contactée par la réalisatice  Delphine Détrie?  

J'avais rencontré la réalisatrice un an avant le début du tournage parce qu'elle était venue faire un reportage pour une grande chaîne de télé. Et elle avait découvert que dans le milieu agricole, il y avait beaucoup de choses à dire. Comme le reportage qu'elle faisait alors était court, elle le trouvait réducteur et elle a décidé de revenir pour un format plus long pour bien transposer toute la nuance de l'agriculture, du parcours féminin, le fait d'être une néo-rurale, et le montrer avec réalisme.

Est-ce que vous avez hésité à être l'héroïne de ce film ?   

Je n'ai pas hésité parce que j'ai eu confiance dans le regard de la réalisatrice. Et le film est destiné à parler à tout le monde et même ceux qui ne souhaitent pas devenir agriculteur, pour mettre en lumière la manière dont on peut faire des choix dans sa vie et comment on hiérarchise ses propres valeurs. C'est un film qui va au-delà de l'agriculture. C'est en cela que je le trouvais riche et que c'était pour moi une chance d'y participer.

C'était aussi l'occasion d'illustrer la manière dont un agriculteur est pris en sandwich par le système. Je trouvais que c'était très concret et même un acte militant de la laisser filmer toutes ces difficultés.

Ce film peut aussi montrer à ceux qui voudraient comme moi, la réalité de ce métier. Mais j'espère que ça ne les découragera pas, qu'ils y verront une cause encore plus noble que ce qu'ils avaient envisager, et qu'ils feront le cheminement pour venir s'installer et reprendre toutes les fermes qui vont être abandonnées dans les prochaines années.

"Jeune bergère" de Delphine Détrie sort ce mercredi dans une trentaine de salles en France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess