Société DOSSIER : Paris 2024

VIDÉO - Jeux olympiques 2024 : la fin d'un siècle d'attente pour Paris

Par Tanguy Bocconi, France Bleu Paris et France Bleu mercredi 13 septembre 2017 à 11:43 Mis à jour le mercredi 13 septembre 2017 à 19:03

La maire de Paris Anne Hidalgo, entourée du président du Comité olympique français Denis Masseglia et de son co-directeur Tony Estanguet à Lima, ce mercredi soir.
La maire de Paris Anne Hidalgo, entourée du président du Comité olympique français Denis Masseglia et de son co-directeur Tony Estanguet à Lima, ce mercredi soir. © AFP - Fabrice Coffrini

Après trois échecs en 1992, 2008 et 2012, Paris va enfin réaliser son rêve olympique : la capitale a été officiellement désignée ville hôte des Jeux Olympiques 2024 ce mercredi soir lors de la 131ème session du Comité International Olympique à Lima, au Pérou.

Cent ans après les jeux d'été de 1924, Paris va de nouveau accueillir les Jeux Olympiques. L'annonce a été solennellement officialisée ce soir à partir de 16h à Lima au Pérou par le Comité International Olympique (CIO) après un vote à main levée des 90 nations représentées.

Revivez l'annonce en vidéo

La fin d'un vrai-faux suspense

Après l'abandon de Boston, Hambourg, Rome et Budapest, il ne restait plus que deux finalistes en lice pour accueillir les Jeux : Paris et Los Angeles qui se verra attribuer l'organisation des JO de 2028, en vertu d'un accord conclu le 31 juillet dernier entre le CIO et la mégapole californienne. Une décision qualifiée "d'historique" par Thomas Bach, le président du CIO, puisque c'est la première fois que l'institution attribuera deux JO lors d'une même session.

_ - Visactu
_ © Visactu - _

"Dans une telle période, le CIO profitera de la stabilité pour les 11 prochaines années", a expliqué Thomas Bach, pour qui cette double attribution représente "une opportunité en or" dans un contexte de raréfaction des candidatures de villes et d'opposition croissante des populations liées aux coûts d'organisation des JO.

Cette 131eme session du CIO organisée à Lima, la capitale du Pérou, intervient dans un climat difficile pour l'instance internationale récemment visée par une enquête ouverte au Brésil portant sur des soupçons de corruption dans l'attribution des JO-2016 à Rio. Des tensions internes renforcées par les accusations de dopage généralisé pesant sur les athlètes russes à 5 mois de l'ouverture des JO d'hiver de Pyeongchang, en Corée du Sud, pays actuellement sous la menace croissante du dictateur nord-coréen Kim-Jong-Un.

La France mérite ce moment" Tony Estanguet co-président de la candidature parisienne aux JO

Après trois candidatures infructueuses dont un dernier échec douloureux en 2005 face à Londres pour les Jeux de 2012, Paris va enfin décrocher les JO qu'elle organisera pour la troisième fois après les éditions de 1900 et 1924. Un retour aux sources puisque c'est à Paris que le baron Pierre de Coubertin a créé le Comité International Olympique et ressuscité les jeux modernes en 1894. Pour Los Angeles, ce sera également une troisième participation après avoir organisé les Jeux de 1932 et 1984.

Vote à main levée

Ce mercredi à 11h00 locales (16H00 heure française), les représentants de Paris et Los Angeles s'exprimeront 25 minutes chacun pour une ultime présentation de leur dossier de candidature. Côté français, huit intervenants prendront la parole, dont Tony Estanguet, co-président du comité de candidature et Anne Hidalgo maire de Paris. En déplacement dans les Antilles françaises suite au passage de l'ouragan Irma, le président Emmanuel Macron ne sera pas présent sur place mais apparaîtra dans un message vidéo enregistré de 2 min 30 sec.

Ensuite, les quelque 90 membres du CIO présents désigneront par un vote unique à main levée les deux villes hôtes Paris 2024 et Los Angeles 2028.Il n'y aura donc pas de vote électronique secret ni de cérémonie symbolique d'ouverture d'enveloppe comme à l'accoutumée. "Il y a moins de suspense, mais ça ne diminue en rien l'émotion et l'importance de ce moment", précise le futur président du Comité d'organisation Tony Estanguet qui donne d'ores et déjà rendez-vous au monde pour la cérémonie d'ouverture du 2 août 2024 à Paris.

_ - AFP
_ © AFP - Saubadu, Lefai, Pizarro