Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

JO-2024 - Surf : La candidature bretonne s'organise !

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

La pointe de la Torche est dans les starting blocks pour accueillir les JO 2024. Elus, professionnels et amateurs de surf se sont retrouvés sur la plage bigoudène pour appuyer la candidature bretonne. Tous, espère accueillir les épreuves de surf dans cinq ans.

La concurrence sera rude pour décrocher les épreuves de surf
La concurrence sera rude pour décrocher les épreuves de surf © Radio France - Tudi Crequer

Plomeur, France

Cette candidature paraissait un peu rêveuse et farfelue il y a quelques mois encore mais depuis les bretons se "structurent" assure Raynald Le Tanter. Le maire de Penmarc'h et président de la communauté de communes du Pays Bigouden sud soigne même son apparence, un petit pin's JO 2024 est accroché à sa chemise. "Faut afficher ses ambitions !

Reportaj e brezhoneg gant Martial Laurans, deus kleub surf Santeg, ha Marcel Garrec, eil-vaer Ploveur

Travailler l'argumentaire...

Pour convaincre le Comité d'organisation Gaëlle Berrou, première adjointe de Plomeur travaille déjà son argumentaire : "c'est une houle permanente, nous avons un cadre naturel exceptionnel, on a tout pour recevoir les Jeux Olympiques chez nous." "On a une houle constante même durant l'été" renchérit la députée LREM Liliana Tanguy. 

Ronan Chatain, coordinateur de la candidature pour la ligue régionale de surf confirme. "C'est statistique, c'est factuel, on est aussi pourvu que les autres candidatures en terme de vagues et de fréquence de vagues.  Et puis, on a le site de Pors Carn, au sud de la pointe de la Torche, on a un spot de repli. Et donc, dans un périmètre très réduit on peut s'adapter, en résumé, a toutes les conditions de vent et de houle. On est certain qu'entre le 20 juillet et le 15 août, on est en capacité de produire un événement sportif de cette qualité." 

...et tenter de ravir le surf aux Basques

Mais face à la belle candidature bretonne, des concurrents de taillle : Lacanau, la Polynésie française, et surtout, Biarritz, le berceau du surf européen. Il va falloir montrer les muscles et travailler en équipe selon Ronan Chatain. "C'est les Jeux avant les Jeux" sourit-il. 

"C'est les Jeux avant les Jeux" 

Le calendrier de la candidature va s'accélérer dans les prochains mois. Cette semaine déjà, le Comité international olympique doit annoncer si le surf fait bel et bien parti des épreuves au programme des JO 2024 et au mois d'Août, le CIO est attendu en terres bretonnes pour une première inspection des lieux.