Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Les Bonnes Ondes

Joigny : des bénévoles restaurent une sublime peinture murale

mardi 29 août 2017 à 3:00 Par Louis-Valentin Lopez, France Bleu Auxerre

Une peinture murale du 19ème siècle est restaurée jusqu'à la fin de la semaine par des bénévoles à Joigny. La Fédération Rempart Bourgogne-Franche-Comté est à l'initiative du projet, et c'est gratuit pour la commune. Les bénévoles mettent du cœur à l'ouvrage.

L'opération "décrassage" va faire du bien à Saint Jean-Baptiste.
L'opération "décrassage" va faire du bien à Saint Jean-Baptiste. © Radio France - Louis-Valentin Lopez

Joigny, France

Il faut aller tout au fond de l'église pour découvrir la peinture murale. Des motifs en fleuron, des fleurs de lys... Morgane Duroux, restauratrice d’œuvres d'art, observe attentivement les travaux : "on est actuellement en train d'effectuer un décrassage qui permet d'enlever la crasse en surface, et de retrouver l'esthétique de l'image". Un travail de longue haleine, parce qu'il a d'abord fallu mettre au point un produit qui n'abîme pas le plâtre. "Une molécule va capter toutes les particules métalliques, comme la fumée des cierges", précise l'esthète.

La brosse à dent peut aussi s'avérer être un outil de restauration d'art. - Radio France
La brosse à dent peut aussi s'avérer être un outil de restauration d'art. © Radio France - Louis-Valentin Lopez

7 mètres 50 de haut, 2 mètres 60 de large

Le travail de restauration en vaut la peine, mais il demande beaucoup de patience et de méticulosité : la peinture murale fait plus de sept mètres de hauteur et deux mètres soixante de largeur. Sur un échafaudage, les petites mains sont discrètes, agiles, précises. Deux restauratrices sont accompagnées de trois jeunes bénévoles passionnées. Au premier étage, Luna est très concentrée. Elle est en Terminale scientifique, et se destine aux métiers de la restauration. "Je prends du gel, je prends un pinceau, et j'en mets sur l'endroit où je veux nettoyer", explique-t-elle. "Après j'attends au moins dix secondes, je frotte avec une brosse à dent, puis je sèche avec du coton".

Le matériel qu'utilise Luna, 17 ans, pour la restauration de la peinture murale. - Radio France
Le matériel qu'utilise Luna, 17 ans, pour la restauration de la peinture murale. © Radio France - Louis-Valentin Lopez

Puis Luna répète l'opération, centimètre carré par centimètre carré. Un étage plus haut, Carole Lambert refait une beauté à Saint Jean-Baptiste : "il a déjà eu la moitié du visage débarbouillé, et là je suis en train de faire son bras !" Elle prend aussi du temps pour transmettre son savoir de restauratrice aux bénévoles.

Morgane Duroux explique l'importance de la transmission du savoir aux jeunes bénévoles

Note si vous voulez être restaurateur : ne pas avoir le vertige ! - Radio France
Note si vous voulez être restaurateur : ne pas avoir le vertige ! © Radio France - Louis-Valentin Lopez
C'est au fond de la chapelle de la Vierge que les bénévoles ont installé leur échafaudage, qui a été prêté gratuitement par une entreprise locale. - Radio France
C'est au fond de la chapelle de la Vierge que les bénévoles ont installé leur échafaudage, qui a été prêté gratuitement par une entreprise locale. © Radio France - Louis-Valentin Lopez

Les bénévoles tissent des liens avec la paroisse

"La Fédération Rempart nous offre un cadre optimal pour la restauration", se réjouit Morgane Duroux. "Il y a de très bons rapports avec les paroissiens et la mairie. On est pris en charge totalement par les paroissiens, ils nous préparent les repas, et ils nous permettent de loger gratuitement."

Des bénévoles choyés !

Les motifs regagnent en netteté mais il faut ensuite repeindre avec du rouge, du bleu, du doré... La partie du bas devra elle attendre l'année prochaine pour retrouver son éclat.

Le reportage de Louis-Valentin Lopez avec les bénévoles à l'église Saint Jean-Baptiste

- - Radio France
- © Radio France - -