Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Journée test des 24 Heures du Mans : dans le public, "on profite du spectacle au calme"

-
Par , France Bleu Maine

Pour la journée test des 24 Heures du Mans ce dimanche, le public est clairsemé : moins attirant que la course elle-même, c'est pourtant l'occasion d'admirer les voitures sur la piste sans être écrasé par la foule.

Lors de la journée test, les tribunes du circuit Bugatti sont peu remplies, pour le plus grand bonheur de ceux qui font le déplacement
Lors de la journée test, les tribunes du circuit Bugatti sont peu remplies, pour le plus grand bonheur de ceux qui font le déplacement © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Le Mans, France

"C'est le calme !", lance Nicolas en souriant. Avec sa femme et ses enfants, ils sont venus d'Orléans pour assister à la journée test des 24 Heures du Mans. Pour eux, c'est l'idéal : "les gamins peuvent profiter en s'asseyant où ils veulent, indique Nicolas. _Quand on était là pour le GP Moto il n'y avait aucune place_, alors si c'est pareil pour la course des 24 Heures, c'est catastrophique avec des enfants". La famille préfère de loin rester à la maison pour voir la course, tranquillement installée dans le salon.

La journée test, plus accessible aux familles

Elles sont nombreuses les familles à s'être installées à l'ombre, dans les gradins du circuit Bugatti, avec une vue imprenable sur les voitures lors de leur passage dans la ligne des stands. Alexandre, un manceau qui ne loupe pas une édition des 24 Heures, a amené pour la première fois ses deux filles : "c'est l'occasion de leur faire découvrir le circuit et l'ambiance, en passant une journée en famille", explique-t-il. Inenvisageable pour lui les 15 et 16 juin : "je viendrai seul, les petites sont déjà fatiguées après une matinée, alors au bout de 24 heures...".

On est pas les uns sur n peut se promener plus librement, les tribunes sont plus accessibles

"C'est intéressant parce qu'au moins je vois comment ça marche la course !", s'enthousiasme sa fille Lili. "Avec sa soeur, elles posent plein de questions, plaisante Alexandre. C'est plus simple de tout leur expliquer pendant une journée test comme ça". "Il y a _moins de monde donc les enfants voient les voitures plus facilement_", acquiesce Christophe, également venu en famille.

La même magie en moins cher

La journée test ne permet aux pilotes de rouler que pendant huit heures maximum. Suffisant pour profiter du spectacle de l'avis de Nicolas : "au niveau des tarifs, _la journée test est moins chère, donc ça permet de jouir du beau temps et de la piste !_"

Lui et sa femme ont chacun déboursé 22 euros. Pour les enfants, c'est gratuit. "Le week-end de la course, c'est une cinquantaine d'euros pour accéder à l'enceinte générale le dimanche", précise-t-il.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu