Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Journées du Patrimoine - 2018

Journées du Patrimoine : la Monnaie de Paris ouvre pour la première fois les portes de son usine à Pessac

vendredi 14 septembre 2018 à 19:52 Par Audrey Dumain, France Bleu Gironde

Pour la 35ème édition des Journées Européennes du Patrimoine, l'une des deux usines de la Monnaie de Paris, située à Pessac, ouvre pour la première fois ses portes au public samedi 15 septembre. Visite en avant-première.

Ici, toutes les pièces de un centime à deux euros sont imprimées.
Ici, toutes les pièces de un centime à deux euros sont imprimées. © Radio France -

Pessac, France

Les journées du Patrimoine 2018 proposent une visite exceptionnelle à Pessac, en Gironde : la seule usine où sont fabriquées nos pièces de monnaie en France dévoile ses secrets de fabrication pour la première fois.

Dix millions de pièces par jour

La Monnaie de Paris ouvre donc ses deux sites (Paris et Pessac) au public pour cette 35ème édition. A Pessac, les visiteurs vont pouvoir découvrir le parcours d'une pièce de monnaie, de sa création jusqu'à son expédition. Ici, près de dix millions de pièces sont fabriquées par jour. 

Et pour créer une simple petite pièce de cinq centimes qui traîne souvent dans notre portefeuille, il y a beaucoup d'étapes : "On reçoit des bobines en métal qui font a peu près trois tonnes et dans lesquelles on va réaliser des petites rondelles, c'est le début de la fabrication", explique Jacky Frehel, le directeur de l’établissement.

Près de 180 personnes travaillent sur le site et contrôlent une vingtaine de machines. Toutes ont une fonction bien précise : après avoir découpé la rondelle, il faut dégraisser la pièce puis la faire briller. 

L'étape la plus importante : l'atelier de "monnayage." "C'est ici qu'on va imprimer la valeur faciale de la monnaie et que la pièce prend vraiment de la valeur." Une machine imprime environ 850 pièces par minute. Elles sont ensuite exportées direction la banque de France pour l'hexagone. 

Une visite complète que seule une cinquantaine de personnes aura l'occasion de voir ce samedi à Pessac. Les inscriptions sur internet sont complètes.