Culture – Loisirs

Journées du Patrimoine à Nancy : le CIC ouvre sa salle des coffres

Par Roxane Delaby, France Bleu Sud Lorraine samedi 17 septembre 2016 à 21:45

Salle des coffres dans une banque Suisse, les photos sont interdites dans la salle des coffres du CIC de Nancy pour des raisons de sécurité
Salle des coffres dans une banque Suisse, les photos sont interdites dans la salle des coffres du CIC de Nancy pour des raisons de sécurité © Maxppp - Maxppp

La salle des coffres de l'agence CIC de Nancy ouvre ses portes au public ce week-end à l'occasion des Journées du Patrimoine.

Une part de mystère a été dévoilée dans l'agence bancaire CIC de Nancy. A l'occasion des Journées du Patrimoine, pour la 16ème année consécutive, la banque accueille ce week-end quelques privilégiés pour une visite de sa salle des coffres.

Un lieu unique, joyau architectural typique de l'Art Nouveau 

L'objet de la visite guidée est de valoriser le patrimoine, la salle des coffres construite en 1906 par Hornecker est habituellement ouverte aux seuls détenteurs de coffres. Mais la Banque qui a fait de la préservation et de la valorisation de l'Art Nouveau, l'axe majeur de sa politique de mécénat, souhaite faire découvrir ce lieu au grand public.

Mais l'Art Nouveau n'est pas la motivation principale des visiteurs selon Christiane, ancienne employée de la banque qui assure bénévolement les visites guidées :  "Les visiteurs posent surtout des questions techniques. Ils veulent savoir ce qu'il y a dans les coffres, comment est-ce qu'on les ouvre, si on a déjà été victime de braquage..."

La salle des coffres est l'objet de tous les fantasmes pour les visiteurs. Au sous-sol, après avoir franchi une massive port blindée, on se retrouve plongé dans un décor de film de gangster. Une vaste pièce sur deux étages avec des murs aveugles dans lesquels sont alignés 3000 coffres de toutes taille. De quoi faire travailler l'imagination des curieux. Isabelle imagine "qu'il doit y avoir beaucoup de lingots et des billets là dedans." D'autres se voient déjà réaliser le casse du siècle : "c'est des vieux trucs, avec un forêt et une bonne perceuse ..." s'amuse Christian.

3000 coffres de différentes tailles

La Banque affirme qu'il n'y a plus de lingots, mais comme les clients sont laissés seuls lorsqu'ils viennent dans la salle des coffres, personne ne sait ce qui se trouve derrière les grosses serrures. Tous les coffres ne sont pas fermés, Christiane explique que "certains sont en attente de location, d'autres on été détruits parce qu'ils ont dû être forcés à cause d'une succession qui se passe mal par exemple, ou parce qu'un client a perdu sa clé." Il faut savoir qu'il n'y a qu'une seule clé par coffre, détenue par le client. Il peut être procédé à l'effraction d'un coffre avec l'accord du client en cas de perte ou de vol de la clé et sans l'accord du client en cas de disparition d'un locataire ou de non paiement du loyer.

Heureuse de pouvoir faire visiter ce lieu unique et de partager un morceau du patrimoine nancéien, la responsable de l'agence confie sa fébrilité : "J'ai hâte que ça se termine". Pas évident de voir passer autant de monde dans cette salle des coffres habituellement si secrète et objet de toutes les attentions. Pour sécuriser l'évènement, les visiteurs doivent remplir un formulaire dans lequel ils déclinent leur identité, et restent sous l’œil attentifs des vigiles.

Pour tout savoir sur la salle des coffres du CIC, les visites continuent ce dimanche. Rendez-vous place Maginot à Nancy, de 10h00 à 11h30 puis de 13h30 à 17h30.  Environ 1500 privilégiés pourront visiter ce week-end la salle des coffres, mais si vous souhaitez y entrer en dehors des Journées du Patrimoine, rien de plus simple, il vous suffit de louer votre propre coffre. Pour les plus petits, le loyer annuel est de seulement 50 euros.

Partager sur :