Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Juan Bautista veut honorer ses deux derniers contrats de la saison malgré sa blessure

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu Provence

Le maestro arlésien est programmé à Las Rozas, près de Madrid, le 1er octobre et à Saragosse le 6 octobre.

Juan Bautista, blessé ce mardi à Logroño, espère être de retour dans les  ruedos dès le 1er octobre
Juan Bautista, blessé ce mardi à Logroño, espère être de retour dans les ruedos dès le 1er octobre © Maxppp - Nacho Gallego / EFE

Les nouvelles sont très rassurantes pour Juan Bautista. Le matador arlésien, blessé à la cuisse mardi à Logroño en Navarre, devait rentrer chez lui à Arles ce mercredi soir, après avoir fait les 800 km en voiture avec un ami proche. Juan Bautista avait quitté la clinique de Los Manzanos en début d'après-midi, après avoir reçu le feu vert du chirurgien. Selon son entourage, le matador compte bien honorer ses deux derniers contrats avant la fin de la saison, à Las Rozas, près de Madrid, le 1er octobre, puis à Saragosse le 6 octobre.

C'est le premier coup de corne que Juan Bautista reçoit après bientôt 20 ans d'alternative. Comme il ne lui reste plus que quelques jours avant la fin de sa carrière, la question d'un relâchement dans la vigilance ou d'un manque de concentration aurait pu se poser. Au vu des images de la cornada, les spécialistes ne penchent clairement pas pour cette hypothèse.

Les toreros sont des êtres hors du commun 

Le matador arlésien possède  une maîtrise technique exceptionnelle et s'il s'est fait surprendre, c'est avant tout parce que le toro a donné un coup de tête en une fraction de seconde en fin de passe,  une caractéristique également vue dimanche dernier chez les Victorino Martin à Nîmes et notamment celui qui a gravement blessé Pépé Moral. 

Mais fort heureusement, le coup de corne de 13 cm que Juan Bautista a reçu à l'arrière de la cuisse n'a pas touché d'organes vitaux et, même si cela peut paraître difficilement concevable pour une personne normale, ce type de blessure n'est pas considéré comme grave, tout simplement parce que les toreros sont des êtres hors du commun.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess