Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sortie de Kaamelott : 650 spectateurs au Cinéville de Laval pour l'avant-première ce mardi soir

-
Par , France Bleu Mayenne

Le premier volet de Kaamelott sort ce mercredi 21 juillet, plus de 11 ans après la fin de la série culte diffusée sur M6. De nombreux cinémas mayennais ont organisé des avant-premières qui ont eu beaucoup de succès : le Cinéville de Laval a accueilli 650 spectateurs ce mardi soir.

Kaamelott attire toutes les générations : Stéphanie, 46 ans (deuxième en partant de la droite) est venue à l'avant-première avec son fils, sa mère et son beau-père.
Kaamelott attire toutes les générations : Stéphanie, 46 ans (deuxième en partant de la droite) est venue à l'avant-première avec son fils, sa mère et son beau-père. © Radio France - Maïwenn Bordron

C'est sans doute le film le plus attendu de l'été ! Le premier volet de Kaamelott sort ce mercredi 21 juillet, plus de 11 ans après la fin de la série culte diffusée sur M6. Ce film reprend les aventures d'Arthur et des chevaliers de la table ronde, sur un ton toujours aussi décalé. Face à l'engouement, la plupart des cinémas ont organisé des avant-premières. Au Cinéville de Laval, il y avait par exemple 4 séances au lieu de 2, comme c'était initialement prévu : au total, 650 spectateurs ont assisté aux avant-premières dont une majorité de grands fans de Kaamelott.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une "communauté" autour de Kaamelott

Le Cinéville de Laval avait prévu de projeter le film de Kaamelott lors de deux avant-premières ce mardi soir, avant la sortie officielle ce mercredi 21 juillet. Mais le nombre de réservations a été si important que le directeur a décidé de doubler le nombre de séances. "Nous savions que le film était attendu, mais on est en plein milieu de l'été, dans un contexte un peu particulier : franchement, rien ne laissait présager d'un tel engouement. Ça reste exceptionnel ce niveau d'engouement pour une avant première. Pour retrouver des niveaux d'attentes tels, on est sur du Star Wars en période de Noël", précise Laurent Gaudin, le directeur du Cinéville de Laval.

Rien ne laissait présager d'un tel engouement !      
Laurent Gaudin, directeur du Cinéville de Laval

Parmi les 650 spectateurs présents lors des 4 avant-premières, il y avait de nombreux fans inconditionnels de la série. "Quel plaisir de retrouver tout le monde et d'enfin avoir la suite ! Le pari est réussi, après nous on est assez fan donc on n'est pas forcément objectifs", sourit Thomas, 25 ans, qui a regardé plusieurs fois la série. À ses côtés, un des ses amis qui connaît les répliques par cœur : "La fleur en bouquet fane et jamais ne renaît", récite Aloïs en riant, avant de citer d'autres passages de la série que l'on retrouve dans le film.

Le ton et les dialogues décalés entre les personnages plaisent aux spectateurs de tout âge. "Le français, là-dedans c'est génial. Comment ils parlent : il y a des jeux de mots ! comme c'est Alexandre Astier qui fait la série, on rigole", sourit Stéphanie, 46 ans, qui est venue de Loiron avec son fils, sa mère et son beau-père. Kaamelott a réussi à créer une "communauté", affirment certains spectateurs comme Estelle. "Il y a vraiment un esprit de corps un peu autour de Kaamelott et qui va certainement continuer autour des films", analyse cette Lavalloise de 27 ans.

Après ce premier volet, deux autres films Kaamelott sont attendus dans les prochaines années : le créateur de la série, Alexandre Astier, a promis une trilogie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess